A Saint-Tropez les Voiles font le plein de sponsors

Vingt ans et pas une ride : les Voiles de Saint-Tropez réunissent jusqu’à dimanche 6 octobre quelque 300 bateaux dans la Cité du Bailli de Suffren. Ces unités classiques et modernes séduisent toujours autant propriétaires passionnés et marins chevronnés, mais également les annonceurs. «Le budget global de l’événement est de l’ordre de 1,5 million d’euros, dont environ 1,2 million est couvert par les partenaires, explique Tony Oller, président de la Société Nautique de Saint-Tropez. Le reste est financé par les inscriptions. Ce budget comprend notamment la construction du Village, qui a coûté 550.000 euros cette année.» Le coût des animations est compensé par les recettes bar.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, associer son nom aux Voiles de Saint-Tropez reste accessible. «L’évènement a réussi à se créer son propre positionnement et à se démarquer de la réputation de “sur cotation” souvent liée à l’image, certes positive, de la ville, souligne Tony Oller. Beaucoup d’annonceurs pensaient que le ticket d’entrée était très élevé. Or, il n’y en a pas à proprement parler. Les partenariats, dont les montants oscillent entre 10.000 et 300 000 euros sont signés pour trois ans et modulables en fonction des souhaits de chacun. Ce sont avant tout des histoires d’hommes.»

Pas de naming, ni pub sur les bateaux

Les Voiles de Saint-Tropez sont toutefois en recherche perpétuelle de partenaires. Chacun dispose d’une exclusivité sectorielle. «Mais il reste des niches qui ne sont pas encore exploitées, poursuit l’organisateur. Nous essayons d’axer notre positionnement du côté de l’écologie et du maritime. D’ailleurs, cette année, nous avons offert de l’espace à la Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez, qui a fait venir The Sea Cleaners. Nous avons également invité l’association Coral Gardens. Cela rentre dans la démarche éco-responsable que nous avons initiée il y a deux ans à la Nautique».

Si cette année, l’évènement a accueilli North Sails et Champagne Besserat de Bellefon dans les rangs de ses sponsors, pas question cependant de voir un jour un sponsor-titre débarquer aux Voiles de Saint-Tropez. «Certains annonceurs nous l’ont déjà proposé, mais notre position à ce sujet est claire : le nom de l’événement n’est pas à vendre, insiste Tony Oller. Ce n’est pas du tout l’esprit de la régate qui est un rassemblement de passionnés de voile et d’amoureux de la mer. Il n’y a rien à gagner ici si ce n’est un trophée symbolique. Les gens viennent pour régater et pour s’amuser. Nous souhaitons garder cet esprit». Un choix qui va jusqu’à bannir la présence de sponsor sur les bateaux, ni sur les spis, qui d’ailleurs sont souvent rebaptisés pour l’occasion le temps de la régate.

Servane Dorléans
©️ SportBusiness.Club Octobre 2019


Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez 2019

Rolex, BMW, Loro Piana, Wally, North Sails, Champagne Besserat de Bellefon, Suzuki Marine, Brig Inflatable Boats, Mercantour Events, Air France, Derbez, Chevalier Torpez, Sunset Graphic, Nautical Channel, Les Marines de Cogolin, Esprit Village de Saint-Tropez, Port de Saint-Tropez, FFVoile, Office du Tourisme de Saint-Tropez, Ville de Saint-Tropez, UNCL, Yacht Club de France, AFYT.


Besserat de Bellefon fait pétiller les Voiles

Interview : Godefroy Baijot. Le directeur général et propriétaire du Champagne Besserat de Bellefon. La Maison, fondée en 1843, est devenu cette année fournisseur officiel de la Société Nautique de Saint-Tropez. Un partenariat signé pour trois ans.

Pourquoi cet investissement dans la voile ?

Godefroy Baijot : «C’est la première fois que nous faisons du sponsoring voile. Nous faisons beaucoup de mécénat, principalement avec le Musée du Louvre et le Musée d’Orsay, car cela nous permet de proposer une expérience autour de l’art et du champagne à nos clients. Nous sponsorisons également des concerts de musique classique. Le champagne et le milieu de la voile ont toujours été intimement liés. On baptise les bateaux avec une bouteille de champagne, tout comme on célèbre une victoire lors d’une régate ou d’une course. Pour moi, la voile est très proche des valeurs de notre maison. D’ailleurs, nos couleurs sont le bleu et le blanc. Tout le staff porte souvent la marinière avec une veste. Et notre slogan est “liberté, élégance, simplicité”. La liberté évoque la mer, la simplicité et l’élégance font écho au milieu de la voile. Les gens sont vrais et très accessibles, ce qui est très important pour nous.»

Pourquoi s’associer aux Voiles de Saint-Tropez en particulier ?

G.B. : «Nous avons eu l’opportunité d’être en lice pour être le nouveau champagne des Voiles de Saint-Tropez. Nous avons fait le maximum pour convaincre la Société Nautique de Saint-Tropez de nous choisir en mettant en avant nos valeurs, nos couleurs et notre histoire, qui est intimement liée à Saint-Tropez. Nos initiales, “BB”, évoquent Saint-Tropez. Nous avons eu la chance de rencontrer Brigitte Bardot, qui est un mythe ici, il y a deux ans. Elle a accepté de nous prêter son image pour communiquer sur notre champagne et de donner son nom à une cuvée. Tout cela fait que ce partenariat a du sens. Nous sommes très heureux et honorés d’être le nouveau champagne des Voiles de Saint-Tropez. Nous avons signé pour trois ans. J’espère que ce partenariat s’inscrira dans la durée

Quelles activations mettez-vous en place ?

G.B. : «Nous sommes présents à Saint-Tropez pendant une dizaine de jours. Nous profitons de l’événement pour inviter des amis de la Maison, des clients et des journalistes français et étrangers à venir nous voir dans notre espace hospitalité, qui bénéficie d’une vue magnifique sur le port et le départ, et à suivre les régates en mer. C’est un très bon moyen de sortir de la simple relation client-fournisseur. Nous leur proposons une nouvelle expérience en mer, près des voiliers. Ils repartent le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux après avoir passé un grand moment à nos côtés, sous le soleil de Saint-Tropez. C’est important, surtout que le champagne est surtout une histoire de moment, une expérience.»