Alaphilippe maillot jaune des retombées médias

Etudes

Cinquième du Tour de France et maillot jaune durant quatorze jours, Julian Alaphilippe a été le coureur ayant bénéficié des plus fortes retombées médias pendant l’épreuve selon les observations de Kantar. Le cycliste de l’équipe belge Deceuninck-Quick Step, numéro Un mondial, a été cité dans 36.328 articles de presse, web ou reportage radio et télé. Il devance dans ce classement Thibaut Pinot (31.411 retombées) qui a été contraint à l’abandon à deux jours de l’arrivée)

Au total, Kantar a répertorié 120.068 retombées médias autour de la Grande Boucle. cela signifie que le nom de Julian Alaphilippe a été indiqué dans un peu moins d’un tiers des sujets traitant du Tour de France publiés en France ! L’étape qui a donné lieu aux retombées médias les plus importantes a été l’avant-dernière, vendredi 26 juillet, où l’actualité a été très forte : étape raccourcie en raison des conditions climatiques, abandon du Français Thibaut Pinot et perte du maillot jaune pour Julian Alaphilippe.

Une publicité Comme j’aime

Mise à jour, lundi 5 août 2019. Côté publicité, les écrans diffusés dans le contexte Tour de France sur France et France 3 ont généré 7,1 millions d’euros bruts selon les comptes de Kantar, qui a répertorié 1.552 spots et 158 annonceurs. Raillé sur réseaux sociaux, le programme nutritionnel Comme j’aime a été l’annonceur le plus présent sur les écrans du Tour de France, avec plus de 800.000 euros investis. FDJ et Cofidis, qui possèdent chacun une équipe cycliste professionnelle, suivent.

FDJ a, par ailleurs, signé les trois spots les plus onéreux : un pour le jeu Illiko Mission Patrimoine, facturé 42.084 euros bruts, et deux pour le Super Loto. Trois films d’une minute. Dans le Top 10 des annonceurs du Tour de France sur France 2 et France 3, figurent seulement deux partenaires officiels de la Grande Boucle : LCL et Skoda. Ces dix annonceurs représentent près de la moitié (47%) des investissements publicitaires observés sur le Tour de France par Kantar.

Les footballeuses plus fortes que les cyclistes

Mise à jour, mercredi 7 août 2019. Dans son bilan des événements sportifs disputés ces derniers mois en France, Kantar a quantifié l’UBM (Unité de bruit médiatique) du Tour de France à 6.823. Cela signifie que chaque Français a été, durant les trois semaines de course, potentiellement touché 68 fois par une information (tv, radio, presse, internet) concernant l’événement (voir plus bas). Ce score est supérieur à celui de l’édition 2018 : 6.543.

Toutefois, sur ce baromètre la Grande Boucle a cette année été devancée par la Coupe du Monde féminine de football disputée en France et qui a généré – sur une période un peu plus longue – 7.973 UBM. Selon les relevés de Kantar, l’édition 2019 de Roland-Garros est en dessous avec 2.801 UBM. Ces trois événements sportifs sont très très loin du tsunami médiatique généré l’an passé par la Coupe du monde masculine de football en Russie : 34.881 UBM. La victoire des Bleus avait bien contribué à cette performance.

© SportBusiness.Club. Août 2019


Retombées médias du Tour de France

  • Total des retombées médias (1) : 120.068
    • Presse : 54%
    • Internet : 31%
    • TV/Radio : 12%
    • Twitter : 3%
  • Retombées par coureur :
    • Julian Alaphilippe (5e) : 36.328
    • (Thibaut Pinot : 31.411)
    • Geraint Thomas (2e) : 21.237
    • Egan Bernal (1er) : 19.682
    • Nairo Quintana (8e) : 9.662
    • Steven Kruijswijl (3e) 8.972
    • Warren Barguil (10e) : 7.149
    • Michael Landa (6e) : 6.736
    • Rigoberto Uran (7e) : 5.531
    • Emmanuel Buchmann (4e) : 5.335
    • Alejandro Valverde (9e) : 5.266

Dix premiers du classement général (excepté Thibaut Pinot qui a abandonné). En gras : coureurs français.

  • Retombées par étape :
    • Etape 1 (Bruxelles-Bruxelles) : 4.215
    • Etape 2 (Bruxelles contre-la-montre ): 3.192
    • Etape 3 (Binche-Epernay) : 4.315
    • Etape 4 (Reims-Nancy) : 3.306
    • Etape 5 (St Dié-Colmar): 3.518
    • Etape 6 (Mulhouse-Planche des Belles Filles): 3.859
    • Etape 7 (Belfort-Chalon sur Saône) : 3.559
    • Etape 8 (Mâcon-St Etienne) : 3.262
    • Etape 9 (St Etienne-Brioude) : 3.005
    • Etape 10 (St Flour-Albi) : 3.487
    • Jour de repos : 2.626
    • Etape 11 (Albi-Toulouse) : 3.659
    • Etape 12 (Toulouse-Bagnères de Bigorre) : 3.437
    • Etape 13 (Pau Contre la montre) : 3.708
    • Etape 14 (Tarbes-Tourmalet) : 3.664
    • Etape 15 Limoux-Foix) : 3.326
    • Jour de repos : 3.348
    • Etape 16 (Nîmes-Nîmes) : 3.857
    • Etape 17 (Pont du Gard-Gap) : 3.923
    • Etape 18 (Embrun-Valloire) : 3.902
    • Etape 19 (St jean de Maurienne-Col de l’Iseran) : 4.683
    • Etape 20 (Albertville-Val Thorens) : 4.791
    • Etape 21 (Rambouillet-Paris) : 4.570

(1) Source : Kantar. Pickanews.com. Du 6 au 29 juillet 2019. Sélection de supports médias français.


Top 10 des annonceurs Tour de France (2)

  1. Comme j’aime : 812.100 euros
  2. FDJ : 484 182 euros
  3. Cofidis : 465.030 euros
  4. Citroën : 354.800 euros
  5. Renault : 240.200 euros
  6. Sport Elec : 201.240 euros
  7. LCL : 199.700 euros
  8. Reckitt Benckiser : 190.975 euros
  9. Skoda : 186.700 euros
  10. Hoya : 181.845 euros

Source : Kantar. Tarifs bruts. Ecrans diffusés dans un contexte Tour de France sur France 2, France 3 et France 4 du 6 au 28 juillet 2019.


Bilan UBM du Tour de France

  • Unités de bruit médiatique (UBM) du Tour de France 2019 : 6.823
    (du 6 au 27 juillet 2019)
    • Presse : 3.211
    • TV : 1.107
    • Radio : 898
    • Internet : 1.309
    • Réseaux sociaux : 299
  • Unités de bruit médiatique (UBM) du Tour de France 2018: 6.543
    (du 7 au 29 juillet 2019)
    • Presse : 3.182
    • TV : 935
    • Radio : 371
    • Internet : 1.797
    • Réseaux sociaux : 256
  • Unités de bruit médiatique (UBM) des autres événements sportifs
  • Coupe du monde féminine de football 2019 : 7.973
    • Presse : 2.791
    • TV : 2.803
    • Radio : 786
    • Internet : 1.592
  • Internationaux de France de tennis/Roland-Garros 2019 : 2.801
    • Presse : 1.148
    • TV : 447
    • Radio : 231
    • Internet : 975
  • Coupe du monde masculine de football 2018 : 34.881

Source : Kantar. Communiqué du 7 août 2019. L’UBM (Unité de Bruit Médiatique) est un indicateur de référence de mesure de l’impact médiatique en France. 1 UBM = 1% de la population potentiellement exposée à 1 page ou à 1 minute d’information sur un sujet médiatisé.