Au sommet, le hand français vise encore plus haut

Handball

Surtout, ne pas s’endormir sur ses lauriers. Après une saison incroyable qui a vu trois équipes françaises aux trois premières places de la Ligue des champions*, le handball tricolore cherche de nouvelles ambitions. «Les titres que nous avons obtenus sont les fruits d’un travail de trente ans dans les clubs, affirme Olivier Girault, le nouveau président de la Ligue nationale de handball (LNH). Le handball français est entré dans une nouvelle dimension et toute la difficulté sera d’y rester.»

Le championnat français est désormais classé premier européen. Pour conserver ce niveau les clubs parient sur la formation. «Elle sert l’équipe de France et doit donner une image aux clubs, explique Olivier Girault. Travailler la formation c’est travailler sur l’avenir, la performance des clubs, les victoires et donc augmenter l’affluence dans les enceintes. Il faut anticiper et être en avance sur nos concurrents.»

Pour atteindre ses objectifs sportifs, le hand français doit se doter de moyens financiers plus importants qu’aujourd’hui. Pour la LNH, le premier levier seront les droits TV. Un appel d’offres pour les images du championnat, la Lidl Starligue, est en cours. Elle concerne la période 2019 à 2023. Ces droits sont détenus par Be In Sports qui paie, selon L’Equipe, 4 millions d’euros par saison. La LNH en attend désormais un montant plus élevé. «Faudra t-il faire le choix du gagner plus d’argent, ou d’augmenter la visibilité, l’idéal serait d’avoir les deux», commente Olivier Girault.

Jouer sur l’innovation

Le deuxième levier de développement sont les recettes billetterie et hospitalité. Cette étape passe par l’arrivée d’enceintes modernes. «Notre sport doit se doter d’équipements sportifs à la hauteur, insiste Olivier Girault. Nous devons proposer de nouvelles expériences à nos spectateurs mais aussi à nos partenaires. Aujourd’hui il faut être capable de lancer cette transformation, car on sait que c’est dernière étape qui nous manque. A un moment il faut vendre quelque chose de beau.» 

En attendant la LNH travaille l’innovation. Ainsi, la phase finale de la deuxième division (demi-finales et finale) sera organisé dans une même ville, un même week-end. Un peu comme au rugby où la ligue professionnelle a regroupé et événementialisé certains de ses rendez-vous. «On travaille sur le calendrier et les évolutions que l’on peut apporter aux compétitions,» indique encore Olivier Girault. Une remise à plat, au plus haut. C’est sans doute justement le meilleur moment.

*1er Montpellier Handball, 2e HBC Nantes, 3e Paris Saint-Germain.

© SportBusiness.Club. Septembre 2019


Deux nouveaux partenaires

La Ligue nationale de handball annonce l’arrivée de deux partenaires. Gigaset, comme fournisseur officiel de la Lidl Starligue. La marque allemande est l’ancienne division téléphonie de Siemens. Elle se lance sur le marché du smartphone avec un produit fabriqué outre-Rhin. Gigaset devrait travailler avec les clubs. L’enseigne de contrôle technique automobile Auto Sécurité-Securitest arrive, elle, comme partenaire majeur de la Coupe de la Ligue by Lidl.

Les partenaires de la Ligue nationale de handball

  • Partenaire titre : Lidl
  • Diffuseur officiel : Be In Sports
  • Ballon officiel : Select.
  • Fournisseur officiel de sol technique : Gerflor.
  • Fournisseur officiel de la Lidl Starligue : Gigaset.
  • Partenaire majeur de la Coupe de la Ligue : Auto Sécurité-Securitest.
  • Partenaire officiel des arbitres : La Poste.
  • Assureur officiel : Allianz.
  • Co-producteur d’événements : S-Pass.

Les budgets des clubs de la Lidl Starligue

  • Paris : 17,1 M€
  • Montpellier : 7,6 M€
  • Nantes : 6,8 M€
  • Aix-en-Provence : 6,6 M€
  • Saint-Raphaël : 4,2 M€
  • Dunkerque : 4,1 M€
  • Chambéry : 3,9 M€
  • Tremblay-en-France : 3,8 M€
  • Toulouse : 3,6 M€
  • Nîmes : 3,5 M€
  • Cesson-Rennes : 3,3 M€
  • Ivry : 2,8 M€
  • Istres : 2,1 M€
  • Pontault-Combault : 1,8 M€

Source : dossier de presse LNH 2018-2019


Sources de recettes d’un club de Lidl Starligue

  • Budget moyen : 5,1  M€
    • Partenariats : 51%
    • Subventions : 25%
    • Billetterie : 12%
    • Droits TV et marketing : 5%
    • Autres : 12%

Source : dossier de presse LNH 2018-2019


Salaires moyens des joueurs de Lidl Starligue

  • Salaire fixe brut mensuel : 7 019 €
    • Arrières : 8 348 €
    • Demi-centres : 8 220 €
    • Ailiers : 5 281 €
    • Pivots : 5 678 €
    • Gardiens : 7 231 €

Source : dossier de presse LNH 2018-2019