Avec son aréna le SIG Strasbourg va changer de modèle

Fin des vacances pour les basketteurs du SIG Strasbourg. Sixièmes du championnat et récemment auréolés de leur victoire à la Disneyland Leaders Cup, les Alsaciens reprennent le chemin de la Jeep Elite : samedi 2 mars ils recevront Le Mans dans leur salle, le Rhénus Sport. Cette dernière vit ses dernières heures. La construction d’un nouveau complexe va, dans dix-huit mois, bouleverser toute l’économie du club.

«Il faut se préparer à l’arrêt des subventions des collectivités territoriales et c’est pour cette raison que nous avons décidé de construire et d’ouvrir une nouvelle salle,» explique Martial Bellon, président du SIG Strasbourg. La future enceinte, financée sur des fonds privés, doit s’ouvrir à la rentrée 2021. Avec 8.071 places disponibles elle sera beaucoup plus grande que le Rhénus Sport. Elle a également déjà un nom : le Crédit Mutuel Forum. La banque verserait 500.000 euros annuels pour associer sa marque au projet.

«J’ai observé comment fonctionnaient les grands clubs en Europe, confie Martial Bellon. Soit ils sont soutenus par un mécène, soit ils appartiennent à un grand club omnisports. A Strasbourg c’est ni l’un ni l’autre. Une troisième possibilité est celle mise en place par les clubs allemands : ils s’appuient sur leur tissu économique territorial.» C’est la voie sur-laquelle s’engage le SIG Strasbourg.

Un hub pour le tissu économique territorial

Le Crédit Mutuel Forum sera la pierre angulaire du modèle économique visé par Martial Bellon pour son club. «Avec 6.200 mètres carrés de surfaces commerciales l’aréna est avant-tout un projet immobilier, précise le président strasbourgeois. Elle accueillera les matchs du club. Toutefois les activités sportives et immobilières seront bien séparées. L’aréna pourra recevoir des séminaires et conventions d’entreprises. Ce sera le lieu de rencontre du monde économique territorial.»

Le patron du SIG Strasbourg parie sur une très forte augmentation des recettes d’hospitalité. Le Crédit Mutuel Forum bénéficiera de plus de 1.600 places VIP. «La capacité sera doublée», se réjouit Martial Bellon qui, par ailleurs, a ouvert de manière indirecte le capital du club aux entreprises : coût 5.000 euros. «Nous en avons déjà réuni 90 et l’objectif est de monter à 200», précise le président qui dans le futur ne s’interdit d’avoir recours au naming commercial pour son équipe.

«Aujourd’hui, nos recettes hospitalités sont déjà plus importantes que celles des sponsors maillot, se félicite Martial Bellon. Nous vendons du business et de l’émotion sportive. Le tissu économique de la région est suffisant pour construire ce type de modèle économique.» La proximité géographique avec ses voisins footballeurs du Racing de Strasbourg n’effraie pas le président du club de basket. «Nous sommes en concurrence avec toutes les entreprises de spectacles sportifs de haut niveau,» assure Martial Bellon qui rêve quand même d’être le dessus du panier.

© SportBusiness.Club. Février 2019


Le SIG Strasbourg se restructure

La prochaine arrivée du Crédit Mutuel Arena oblige le SIG Strasbourg à se restructurer. Au centre du nouvel ensemble se situe un holding, la SIG Groupe. D’un côté, il contrôlera 100% de SIG Strasbourg SASP (Société anonyme sportive professionnelle), c’est-à-dire le club et le volet purement sportif. De l’autre il détiendra 51% de SIG Arena, la société chargée de gérer la future enceinte. Le solde, 49%, est dans les mains de la Caisse des Dépôts et Consignations. Le club paiera un loyer à SIG Arena. Le holding est détenu à 88% par SIG & Entreprises, où se retrouvent notamment les sociétés partenaires, et SIG & Territoire à 12%, qui rassemble aujourd’hui 600 supporters individuels ayant déboursé 100 euros chacun. Ils pourront être 999 au maximum.


Le budget prudent du SIG Strasbourg

Le club de basket strasbourgeois a entamé la saison 2018/2019 avec un budget annoncé de 7,7 millions d’euros. Il s’élevait à 8,9 millions la saison passée. «Je préfère toujours être prudent», annonce Martial Bellon, le président du SIG Strasbourg. Première affluence nationale, le club engendre des recettes billetterie de 2 millions d’euros. Le sponsoring, incluant l’hospitalité, s’élève à 3,3 millions d’euros. «Ils pourront monter à 4 millions si nous accédons aux play-off, précise le président. Ces recettes augmentent de 10% tous les ans. L’équipe est composée de 4 personnes.» Le club compte aussi sur 500.000 euros de droits TV et une subvention de 1,5 million d’euros de la ville de Strasbourg, de la Métropole et de la Région.


Partenaires officiels du SIG STrasbourg

  • Gold : Adidas, Déco Peint, Les Promoteurs d’Aujourd’hui, Stradim, Suez, Vinci.
  • Silver : Kieffer Effervescence, ES, Super U, Liebherr, Pierre Lannier, R-GDS, Sers, Talent Business Solutions.
  • Bronze : Auto Stadium, Brasserie Météor, Caisse d’Epargne Alsace, Crédit Agricole Alsace Vosges, France Solar, Accor Hôtels, Pâtes Grand Mère, Ingerop, Intersport, Mc Donalds, Omnis, Philippe Rome, RH Propreté.