Babolat, une communication puissance 10 pour Roland-Garros

Tennis

Le chiffre est inscrit en lettre de feu sur la raquette : 10, comme le nombre de victoires de Rafael Nadal à Roland Garros. Pour célébrer cette Décima, Babolat, son équipementier, a créé une raquette spéciale pour son super champion. Il s’agit d’un modèle existant, la Pure Aero, customisé et réalisé en série limitée. Elle sera vendue dès mars à 249,99 euros, prix conseillé, sans les cordes ! La raquette se complète d’un sac, également aux couleurs de la Décima, jaune, rouge et noir, qui arbore fièrement les dix Coupes des Mousquetaires remportées par le tennisman espagnol.

La Décima sera le fil rouge de la communication de l’équipementier lyonnais cette année, notamment au moment de Roland-Garros (27 mai au 10 juin). «Nous allons raconter beaucoup d’histoires autour de la famille de Rafael, explique David Gire, directeur marketing et commercial France de Babolat. Ce sera notamment en regard avec l’histoire familiale de Babolat. Nous reviendrons aussi sur la première victoire de Babolat à Roland Garros, il y a 20 ans». Et c‘était déjà grâce à un Espagnol : Carlos Moyà. Un film, en cours de tournage, sera diffusé sur les réseaux sociaux. Il ne devrait pas y avoir d’achat d’espace à la télé “classique”.

«Roland Garros est le sommet de la saison tennistique», précise David Gire dans une interview vidéo (voir ci-après). Autant donc ne pas se rater. Partenaire du tournoi depuis 2011, Babolat sera présent au printemps dans les allées du stade parisien grâce à un stand Décima. Sur les courts de la Porte d’Auteuil, la marque s’affichera sur la “Jumbo Can”, ce caisson installé au pied de la chaise de l’arbitre et contenant les balles. Babolat en fournit 60 000 durant la quinzaine ! La marque équipera aussi de sacs à dos les ramasseurs de balles, qui restent habillés par Adidas et aux couleurs de BNP Paribas.

10% du CA France grâce à Roland-Garros

Babolat poursuivra aussi son “service cordage” pour les joueurs du tournoi. Dix-huit cordeurs seront aux ordres des champions. L’an passé, ils ont préparé 4.467 raquettes en utilisant 58 kilomètres de cordage. «Nous aimerions avoir un peu plus de visibilité pour ce service», regrette David Sire. Quelques cordeurs, jusqu’alors cantonnés au sous-sol du Musée du tennis, pourraient bénéficier d’un espace plus agréable en surface, au milieu du public. «Nous serons également présents sur les sites événementiels mis en place par la Fédération française de tennis à l’occasion de Roland-Garros, notamment à l’étranger, en Chine, qui est un marché très important pour nous», indique David Gire.

L’entreprise lyonnaise réalise aussi des produits officiels de la “Griffe Roland-Garros” : raquettes, balles et bagagerie. Une très bonne opération pour Babolat : cette gamme représente 10% du chiffre d’affaires France, estimé à 28 millions d’euros sur un total mondial de 136 millions pour la saison 2016/2017.

Enfin, sur les courts, Babolat comptera aussi sur ses poulains : «entre 70 et 80 joueurs joueront avec nos raquettes», indique David Gire. Rafael Nadal, évidemment, évoluera aussi avec une raquette Babolat. Le tennisman espagnol aura d’ailleurs le privilège d’être l’unique compétiteur à pouvoir jouer avec sa raquette spéciale Décima. «Et s’il remporte un onzième Roland-Garros… et bien on réfléchira pour fêter cela», assure David Gire.


Babolat sur la pelouse de Wimbledon

L’entreprise française est également partenaire officiel des internationaux de Grande-Bretagne, à Wimbledon, depuis 2013. Comme au French Open, la marque a développé une gamme de produits siglés aux couleurs du tournoi, notamment une raquette, la Pure Strike. A Londres, Babolat équipera aussi les ramasseurs de balles, mais, contrairement à Roland-Garros, la marque fournira aussi les chaussures. Elles devraient se faire remarquer sur le gazon anglais.


Babolat : chiffes clés

Chiffre d’affaires 2016/2017 : 136 M€
cf. marché mondial du tennis : 1,5 Md€ (inclus chaussures et textile)

  • Tennis / matériel : 103 M€
    • dont raquettes : 45%
    • dont cordages : 13%
    • dont balles, bagagerie, accessoires : 16%
    • dont « autres » : 3%
  • Tennis / chaussures et textile : 22 M€
  • Badminton : 9 M€
  • Padel tennis : 1,5 M€
  • Etats-Unis : 33 M€ (24%)
  • Europe : 59 M€ (44%)
  • AsiePacifique : 22 M€ (16%)
  • Autres territoires : 22 M€ (16%)

Nombre de collaborateurs 

  • Site de Lyon (France) : 271
  • Site de Boulder (Etats-Unis) : 53
  • Site de Guangzhou (Chine) : 17
  • 140 pays d’implantation
  • 15.000 points de vente
  • 20.000 clubs partenaires
  • 3 sites de production en France : Lyon, Bretagne, Besançon.
  • 7 filiales de commercialisation : Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Etats-Unis Royaume-Uni, Belgique.
  • N°1 (en valeur) des raquettes en Europe, aux Etats-Unis, au Japon.
    • 1,5 million de raquettes vendues dans le monde
    • N°1 en France, Espagne / N°2 en Italie / N°3 en Allemagne, au Royaume-Uni
  • N°1 mondial des cordages.
    • N°1 au Japon, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni
    • N°2 aux Etats-Unis, en France, en Espagne.
  • N°1 en France en balles.

Source : Dossier de presse Babolat, février 2018.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*