Besançon fait la promotion de ses sports outdoor

Communication territoriale. Plus de 15.000 visiteurs sont attendus à partir d’aujourd’hui, jeudi 13 juin, et jusqu’à dimanche à Besançon pour la première édition du Festival Grandes Heures Nature. L’événement est destiné à faire la promotion des disciplines outdoor de la région, un territoire méconnu du grand public. Au menu de ce festival créé sous l’impulsion de la Communauté d’agglomération du Grand Besançon : des rencontres avec des professionnels et équipementiers du secteur, des tests, des initiations, des animations sportives, des conférences, des expositions ou encore des compétitions et un espace dédié consacré à la prévention santé, en présence de sept sportifs de haut niveau de la région.

«La Communauté d’agglomération du Grand Besançon, dispose d’atouts naturels, architecturaux et patrimoniaux extraordinaires, et d’un territoire idéal pour la pratique de sports outdoor, explique Jean-Yves Pralon, vice-président de la collectivité territoriale. D’ailleurs, 45% de sa population de plus de 15 ans pratiquent une activité de pleine nature. Peu de villes peuvent s’enorgueillir de pouvoir offrir autant de possibilités à une clientèle sportive, familiale ou business

«Notre calendrier sportif est très riche, mais notre offre en matière d’outdoor reste encore méconnue à ce jour, reconnaît l’élu. On a longtemps ignoré l’attractivité et la richesse de notre territoire. 2019 est l’année du sport pour nous, et on veut s’en servir comme d’un accélérateur d’attractivité et de rayonnement du territoire. Le festival, qui s’inscrit dans le projet de territoire 2030, en sera la vitrine. On espère offrir à l’ensemble du territoire des retombées économiques et touristiques, développer sa notoriété et son attractivité et que toute la population soit fière d’avoir un aussi bel espace naturel et en devienne ambassadeur

Un budget de 600.000 euros

Porté par Grand Besançon, l’événement affiche un budget d’environ 600.000 euros et a réussi a su séduire des partenaires institutionnels et privés. «Outre la SEM Micropolis qui accueille l’événement sur son site et l’Amicale Cycliste Bisontine, qui coordonne la partie sportive, nous bénéficions du soutien du Département et de la Région, mais également de partenaires privés», indique Jean-Yves Pralon.

«Les différentes communes accueillant des évènements travaillent beaucoup ensemble aussi, poursuit-il. On s’appuie beaucoup également sur l’ensemble des services de l’Agglomération et de la ville de Besançon, sans qui rien ne serait possible. Tous les services sont mobilisés depuis plusieurs mois. On constate un réel engouement de la population. On espérait avoir 350 bénévoles et on en a près de 1.000 !» Si elle attend juillet pour dresser le bilan de cette première édition, la collectivité territoriale a déjà le regard tourné vers l’avenir et espère pouvoir pérenniser la manifestation.

Servane Dorléans

© SportBusiness.Club. Juin 2019


Le Crédit Agricole, partenaire engagé

Sponsor du Festival, le Crédit Agricole, via sa Caisse Régionale Franche-Comté, compte activer son partenariat sur place à plusieurs niveaux. Dans la région, la banque soutient déjà notamment les footballeurs du FC Sochaux Montbéliard, et la Tranju’, nouvelle course de trail. La direction régionale a décidé de renforcer son implication dans le tissu sportif local en s’associant au Festival Outdoor Grandes Heures Nature. «Le sponsoring sportif permet au Crédit Agricole de s’associer à des valeurs telles que le dépassement de soi, l’humilité ou encore la gestion de la pression, explique Cécile Denoyelle, responsable marketing et communication de la Caisse Régionale Franche-Comté de la banque. En communiquant sur ces valeurs, on espère avoir un impact sur nos collaborateurs et le grand public. Plus d’un tiers de nos collaborateurs pratiquent un sport en club

«Le Festival a une dimension sociétale et solidaire tout en ayant pour vocation de faire découvrir le territoire et son patrimoine naturel et culturel, continue la responsable. L’événement va nous permettre de communiquer sur ces valeurs. La dimension solidaire se traduira par une épreuve sportive et solidaire sur notre stand. Chaque kilomètre parcouru en vélo, en rameur ou sur un tapis de course sera converti en euros au profit d’une association. Les enfants y seront associés via une chasse aux trésors». La Caisse Régionale, qui relaiera son partenariat sur Facebook, profitera également de l’événement pour inviter des clients et impliquer ses collaborateurs, dont une partie participera aux épreuves sportives en équipe.

S.D.

1 Rétrolien / Ping

  1. Le sponsoring sportif trouve aussi son bonheur en région | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.