BNP Paribas : banco sur les jeunes

Parrain officiel de Roland-Garros, BNP Paribas est quasiment à la maison dans les allées du stade parisien de la Porte d’Auteuil. La banque est lié avec le tournoi de tennis français depuis 46 ans mais opère depuis l’an passé un virage dans sa stratégie de sponsoring. D’une part, elle n’a pas renouvelé son accord avec le Masters 1000 de Paris, disputé en novembre à l’Accor Hôtels Arena, où elle a été remplacée par l’horloger Rolex. D’autre part, l’établissement financier a rompu prématurément son contrat avec la Coupe Davis qui cette année inaugure un nouveau format de compétition controversé.

La banque, qui investit chaque année une trentaine de millions d’euros au niveau mondial dans le sponsoring autour du tennis, a décidé de se tourner vers les jeunes joueurs. Elle a lancé en 2018 le programme “Team BNP Paribas Jeunes Talents” chargé de détecter et d’accompagner les champions de tennis de demain. «C’est une nouvelle étape pour nous», déclare Vincent-Baptiste Closon, directeur sponsoring monde de BNP Paribas, dans le podcast de SportBusiness.Club (à écouter ci-dessous).

Tsonga et les frères McEnroe

«Nous rendons au tennis ce que la discipline a apporté à la marque, poursuit le dirigeant. Cela passe par l’entraide aux jeunes générations. C’est un des enjeux que nous partageons avec la Fédération française de tennis.» Dix espoirs français profitent actuellement de ce programme. Ils seront vingt à la rentrée. «BNP Paribas va les accompagner dans leur carrière, mais également au niveau sportif et scolaire, explique Vincent-Baptiste Closon. C’est aussi le cas pour la nutrition ou l’utilisation des réseaux sociaux.».

Jo-Wilfried Tsonga est le parrain de cette initiative en France. Il a été rejoint cette année par John McEnroe et son frère Patrick pour développer une filière identique aux Etats-Unis, et par l’italienne Tathiana Garbin de l’autre côté des Alpes. «C’est l’idée de donner à ces espoirs le petit coup de pouce dans une logique d’égalité des chances, continue le patron du sponsoring de BNP Paribas. Cette opération est indépendante de tout résultat ou KPIs (indicateurs clés de performance) concrets.» Ca reste pour la banque un investissement d’avenir.

© SportBusiness.Club. Mai 2019


L’interview complète à écouter en podcast