Butagaz donnera de l’énergie au hand féminin

Handball

Le fournisseur d’énergie devient partenaire titre du championnat de France féminin de handball. Dès la rentrée prochaine, la compétition nationale qui reprend le 28 août et est organisée par la la Ligue féminine de handball (LFH), sera rebaptisée Ligue Butagaz Energie. Les filles du hand tiennent leur “namer” à l’instar des garçons dont Lidl est partenaire titre du championnat national depuis 2016. L’accord a été signé pour trois saisons, jusqu’à l’été 2022. Dans le même temps, la Ligue se dote d’une nouvelle identité visuelle.

Butagaz, qui appartient au groupe irlandais DCC, est déjà partenaire officiel de la Fédération française de handball et des équipes de France, féminine et masculine depuis janvier 2017. La marque, intégrée au logo de la compétition, s’affichera sur les maillots de toutes les joueuses des équipes participant au championnat de France ainsi que sur tous les terrains des clubs de LFH. Butagaz a également engagé comme ambassadeurs Nikola Karabatic et Allison Pineau, deux membres emblématiques des équipes de France.

«Devenir partenaire de la Ligue Féminine de Handball était donc la suite logique de notre engagement, indique Emmanuel Trivin, président du groupe Butagaz. Le sport féminin se développe très rapidement et cette nouvelle étape marque la volonté de notre groupe de grandir aux côtés de ces joueuses débordantes d’énergie et de talent.» Créée il y a 11 ans, la Ligue Féminine de Handball est forte de douze clubs professionnels. L’un des objectifs de la LFH est de d’accroître la médiatisation de son championnat.

©️ SportBusiness.Club. Mai 2019


«Travailler sur la proximité»

Emmanuel Trivin, président du groupe Butagaz, se réjouit de ce partenariat avec la Ligue féminine de handball. Il espère que cet accord permettra de mieux faire connaître la marque désormais fournisseur multi-énergie. (ajouté mardi 28 mai 2019)

Pourquoi avoir noué ce partenariat avec la Ligue féminine de handball ?

Emmanuel Trivin : «Nous avons eu de vraies et belles rencontres avec le monde du handball, notamment avec nos ambassadeurs, Alisson Pinault et Nikola Karabatic, et nous avions envie de poursuivre et de travailler avec la discipline. Cette opportunité avec la ligue féminine nous permet de continuer à travailler sur la proximité et toujours autour de la performance.»

Qu’attendez-vous comme retour pour la marque Butagaz ?

E.T. : «Il s’agit de faire la promotion des valeurs que la marque a en commun avec le handball, mais aussi de faire mieux connaître Butagaz qui a beaucoup évolué et s’est diversifié ces dernières années. La marque propose désormais une offre multi-énergie et fait du conseil.»

Etait-il important de se lier à un sport féminin ?

E.T. : «Oui, d’abord parce que nous sommes ainsi la première marque ayant signé un accord de naming avec un championnat collectif. Ensuite, cela permet d’appuyer cette image de proximité que l’on recherche. Nous allons travailler avec les douze clubs de la LFH, douze clubs installés dans les régions


Un secteur plein d’énergie

Les entreprises du secteur de l’énergie figurent parmi les sponsors les plus fidèles du sport français. EDF et Engie (ex GDF Suez) sont les plus anciens partenaires. Le premier est engagé dans la natation, le canoë-kayak, l’handisport, l’e-sport et le football avec parmi ses contrats majeurs la Fédération française de football et la Coupe du monde féminine France 2019. Le second est lié au kite-surf et au tennis féminin avec notamment une présence à Roland-Garros. A ce duo, viennent s’ajouter Total, qui via le rachat de Direct Energie, est désormais partenaire d’une équipe cycliste professionnelle éponyme participant au prochain Tour de France. L’entreprise y retrouvera Antargaz, partenaire depuis plusieurs années de la Grande Boucle.

1 Rétrolien / Ping

  1. Butagaz, namer d'un championnat sans télé | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.