Carrefour arrête le football et le cyclisme

Sponsoring

Carrefour sur le Tour de France 2017. Photo © Photo ASO FB

Double coup de tonnerre dans le football et le cyclisme : Carrefour a décidé d’arrêter tous ses investissements dans le sport. Selon mes informations, l’enseigne de distribution ne prolongera ni son contrat avec la Fédération française de football (FFF) ni celui avec le Tour de France. Contacté, Carrefour n’a pas répondu à notre demande et commenté cette information.

Ces décisions prises par Alexandre Bompard, Pdg du groupe français, seraient motivées par des questions d’image. Engagée dans un lourd plan de restructuration, correspondant à une transformation profonde de son modèle à horizon 2022, Carrefour a annoncé la suppression de 2.400 postes. Plus d’un millier d’autres sont menacés à cause de la fermeture de près de 300 magasins.

Un signe envoyé aux actionnaires

Dans ce contexte, il serait malvenu pour le groupe, et très maladroit, d’annoncer la signature de nouveaux partenariats sportifs engageant plusieurs millions d’euros pour ces prochaines années. «C’est aussi un message qu’envoie Alexandre Bombard à ses actionnaires», confie un observateur proche de ces dossiers.

Carrefour est partenaire de la Fédération française de football, des équipes de France et de la Coupe de France depuis 1998. Jusqu’alors, ce contrat avait été régulièrement reconduit. L’actuel s’achèvera après la Coupe du monde, qui débute le 14 juin en Russie. Officiellement “Partenaire officiel des équipes de France et des Coupes de France”, Carrefour figure parmi les sponsors de “rang 2” de la FFF, ce qui correspond à un investissement total un peu inférieur à 3 millions d’euros annuels.

Leclerc sur le Tour ?

L’engagement de l’enseigne dans le cyclisme est plus important. Carrefour est un des cinq principaux sponsors du Tour de France. L’enseigne figure au sein du très sélect Club du Tour, au même titre que LCL, Skoda, Vittel et Krys. La marque s’était substituée en 2009 à Champion, arrivé sur le Tour en 1993 et racheté en 1999 par Carrefour. Elle parraine le maillot à pois, celui du leader du classement de la montagne, pour un montant d’environ 8 millions d’euros annuels. Le contrat avec Amaury Sport Organisation (ASO), propriétaire du Tour, arrive à échéance après l’édition 2018 de la Grande Boucle, qui s’élancera le 7 juillet de Vendée.

La FFF et ASO vont devoir trouver un successeur à Carrefour. Selon nos informations, c’est déjà le cas pour le football. Une annonce est même prévue ce vendredi 1er juin : ce sera une autre enseigne française de distribution ! Côté cyclisme, il y aurait plusieurs pistes… dont celle des magasins Leclerc. ASO aurait pratiquement doublé la valeur de ses contrats de partenariat. Il faudra toutefois attendre l’automne pour connaître la marque qui s’affichera en 2019 sur le maillot à pois du Tour.

© SportBusiness.Club. Mai 2018


Mise à jour, mardi 29 mai 2018. «Les contrats de partenariat de Carrefour avec l’équipe de France de football et le Tour de France, qui arrivent à échéance fin 2018, ne seront pas renouvelés, a annoncé mardi le groupe à l’AFP», rapporte une dépêche de l’agence de presse publiée à 18h15.

Mise à jour, jeudi 1 mai 2018. La Fédération Française de Football annonce un partenariat avec Intermarché pour cinq saisons à compter du 1er août 2018 et jusqu’en juin 2023. L’enseigne de distribution devient partenaire des équipes de France, des Coupes de France masculine et féminine et du football amateur.

Mise à jour, lundi 17 septembre 2018. E.Leclerc annonce officiellement son partenariat avec Amaury sport organisation (ASO) et le Tour de France. A compter du 1er janvier 2019, le distributeur devient un des cinq partenaires du Club Tour de France et parrainera le maillot à pois du leader du classement de la montagne. E.Leclerc sera aussi présent sur Paris-Nice et Paris-Roubaix, l’Etape du Tour.

1 Rétrolien / Ping

  1. Carrefour poursuit le cyclisme… en Espagne | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.