Coupe du monde 2018 : des tarifs publicitaires en ligne avec 2014

Football

Les responsables de la régie commerciale de TF1 sont prudents : les tarifs des écrans publicitaires des 28 matchs de la Coupe du monde de football 2018 que la chaîne retransmettra du 14 juin au 15 juillet prochains, sont quasiment identiques à ceux appliqués il y a 4 ans lors du mondial brésilien. Cela malgré l’horaire de diffusion, notamment de la finale : au Brésil, le match avait été programmé un dimanche en prime-time en Europe ; cette année en Russie, il sera diffusé aussi un dimanche, mais en fin d’après-midi. Un spot de 30 secondes diffusé dans un écran à la mi-temps de la finale 2018, coûtera, pour le plus cher, 280 000 euros si l’équipe de France est qualifiée. C’est le même prix qu’en 2014… si les Bleus étaient parvenus à ce stade ultime de la compétition. Sans les Français, en 2018 le prix du spot descend à 145 000 euros, soit 6% de moins qu’au Brésil.

Dans un premier temps, à partir du 5 février, TF1 Publicité commercialisera des packs rassemblant plusieurs écrans dans un contexte défini. Ainsi, la régie vend ensemble les trois premiers matchs des Bleus en phase de poule, avec une majoration de 5%. Par ailleurs, le partenariat antenne est aussi disponible : par exemple, une présence dans les génériques encadrant les retransmissions des 28 matchs, soit 296 présences, sera facturée 2 millions d’euros.

50 000 € le spot sur Be In Sports

TF1 Publicité propose aussi d’autres espaces commerciaux via Internet, comme de l’Adswitching, cette technique permettant de diffuser dans les programmes regardés via l’application MyTF1 des spots différents de ceux visibles dans le flux normal sur le téléviseur. Une offre permet aussi d’associer une marque à l’expérience réalité virtuelle qui sera déployée lors du mondial.

Be In Sports, qui diffusera l’ensemble des 64 rencontres de la Coupe du monde 2018 (38 seront donc en exclusivité, les autres en co-diffusion avec TF1), a aussi publié ses tarifs publicitaires. Deux canaux du groupe, Be In Sports 1 et Be In Sports 2 seront entièrement consacrés à la compétition du 14 juin au 15 juillet. Le canal 1 accueillera les matchs, et le 2 mettra l’accent sur les infos.

Les tarifs publicitaires dans les écrans de la finale sont plus raisonnables que ceux de TF1. Ils s’élèvent tous à 50 000 euros avec la France et 35 000 euros sans, pour tous les écrans programmés : 1745 (avant), 1749 et 1759 (à la mi-temps), 1859 (après), 1899 (celui en option en cas de prolongations). Bein Régie propose aussi des packs dont le plus important comporte 64 spots, c’est-à-dire un dans chaque match diffusé : 350 000 euros. Le parrainage des 64 matchs en direct et des résumés, soit 1560 présences, est facturé 625 000 euros aux partenaires de la Coupe du monde. Si l’annonceur ne l’est pas, le coût passe à 550000 euros.


Tarifs publicitaires de la finale de la Coupe du monde 2018 sur TF1

Dimanche 15 juillet 2018.
Base : tarif brut 30 secondes si l’équipe de France est qualifiée.
Intitulé de l’écran entre parenthèses.

  • Avant le match : 113 000 € (1658) / -44% vs 2014 : 200 000 € (2058)
  • Après les hymnes : 250 000 € (1668) / -16% vs 2014 : 298 000 € (2068)
  • 1er écran mi-temps : 280 000 € (1808) / idem 2014 : 280 000 € (2128)
  • 2e écran mi-temps : 275 000 € (1818) / -2% vs 2014 : 280 000 € (2138)
  • 3e écran mi-temps : 275 000 € (1828) / -2% vs 2014 : 280 000 € (2148)
  • Avant prolongation (option) : 206 000 € (1869) / -8% vs 2014 : 224 000 € (2169)
  • Avant tir au but (option) : 206 000 € (1879) / -8% vs 2014 : 224 000 € (2179)
  • Avant la remise de la Coupe : 280 000 € (1888) / +12% vs 2014 : 250 000 € (2198)
  • Après le match : 162 000 € (1908) / x3 vs 2014 : 55 000 € (2229)

Base : tarif brut 30 secondes si l’équipe de France n’est pas qualifiée.
Intitulé de l’écran entre parenthèses.

  • Avant le match : 60 000 € (1658) / -33% vs 2014 : 90 000 € (2058)
  • Après les hymnes : 120 000 € (1668) / -23% vs 2014 : 155 000 € (2068)
  • 1er écran mi-temps : 145 000 € (1808) / -6% vs 2014 : 155 000 € (2128)
  • 2e écran mi-temps : 140 000 € (1818) / -10% vs 2014 : 155 000 € (2138)
  • 3e écran mi-temps : 140 000 € (1828) / -10% vs 2014 : 155 000 € (2148)
  • Avant prolongation (option) : 105 000 € (1869) / -9% vs 2014 : 116 000 € (2169)
  • Avant tir au but (option) : 105 000 € (1879) / -9% vs 2014 : 116 000 € (2179)
  • Avant la remise de la Coupe : 143 000 € (1888) / -5% vs 2014 : 150 000 € (2198)
  • Après le match : 90 000 € (1908) / x3 vs 2014 : 30 000 € (2229)

Source TF1 Publicité, 29 janvier 2018