Village de Paris 2024 : les travaux débutent

Le premier coup de pelleteuse du futur Village des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a symboliquement été donné lundi 4 novembre à Saint-Denis (Seine Saint-Denis). L’engin a détruit quelques plaques en tôle d’un petit bâtiment sous les yeux d’Edouard Philippe, Premier ministre. «La meilleure façon de ne pas être en retard en 2024 est de partir à l’heure aujourd’hui, déclare-t-il. Si on veut faire en sorte que les Jeux de 2024 soient un succès il faut que l’organisation soit impeccable et que l’on puisse livrer en temps et en heure tout ce qui est nécessaire pour qu’ils se passent bien.»

Pour l’instant les travaux consistent à préparer le terrain. Les promoteurs des quatre secteurs définis seront officiellement désignés par la Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques), fin novembre. Les premières pierres seront posées en 2021 et les travaux s’échelonneront jusqu’à fin 2023 pour une livraison au Comité d’organisation (COJO) au plus tard en mars 2024. «C’est un moment assez agréable de voir un tel projet se concrétiser, affirme Tony Estanguet, président de Paris 2024. Le début des travaux du village des athlètes est une étape assez fondamentale car pour avoir été athlète moi-même, je sais que le Village est le cœur des Jeux, c’est l’endroit qui donne l’ADN à l’événement.»

Un coût qui devra être maîtrisé

Pour autant, Edouard Philippe a rappelé que le Gouvernement suivra de très près l’avancé des chantiers de Paris 2024. Le Premier ministre a rappelé que les projets devront être terminés dans les temps et dans les budgets alloués. L’enveloppe prévue pour la construction du Village des athlètes s’élève à 392,9 millions d’euros, selon le protocole signé en juin 2018. Edouard Philippe a également souligné l’importance de l’héritage. «Tout ce que l’on a mis comme moyen, comme intelligence, comme mobilisation dans ces Jeux de 2024 ne devra pas s’évaporer dans le sentiment du devoir accompli ou de quelque chose qui ne durerait pas», insiste-t-il.

Le Village qui accueillera au total 15.600 athlètes sera légué en 2025, après une nouvelle phase de transformation, au grand public et aux entreprises. Le site de 51 hectares installé sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis et l’Ile-Saint-Denis, deviendra alors un nouveau quartier avec 300.000 mètres carrés de logements et bureaux pouvant héberger 6.000 habitants et 6.000 salariés.

© SportBusiness.Club Novembre 2019