DHL à fond dans le vert

Sponsoring

DHL est partenaire de la Formule-e

La seconde édition du Grand Prix de Paris version F1 électriques se dispute samedi 20 mai sur un circuit tracé autour de l’hôtel des Invalides, en plein cœur de la capitale. DHL, partenaire majeur et fondateur de ce jeune championnat du monde, qui fête ses trois ans, en profitera pour étaler ses logos jaune et rouge et développer son image verte.

«Nous sommes un gros transporteur, donc un gros pollueur, reconnaît Michel Akavi, PDG de DHL Express France. Notre plan Go Green vise justement à développer notre flotte de véhicules électriques. Nous avons une grosse responsabilité éthique.» Ainsi, l’entreprise, dont un véhicule sur dix sera électrique avant 2020 promet que d’ici à 2025, 70% des livraisons du dernier kilomètre seront réalisées avec des solutions zéro émission.

La F1 pour la visibilité, la Formule-e pour l’image

Une stratégie et une image que le sponsor de la F1 entend mettre en avant avec la Formule E. «La Formule 1 et le rugby mondial dans lequel DHL est engagé comme sponsor nous apportent de la visibilité, précise Michel Akavi. La Formule E c’est, au-delà de la vitesse et de la performance, de l’image.»

Et cette image plus verte et écologique permet aussi de faire des affaires. «Oui, ce peut être un élément différenciant, même si les coûts sont un peu plus élevés, indique le patron de DHL France. Ce point apparaît de plus en plus souvent dans les appels d’offres. Par ailleurs, l’électrique pourrait un jour être une obligation légale. C’est à nous de prendre de l’avance.» En attendant, le transporteur tente de faire du bruit autour de sa stratégies avec des voitures de course qui, elles, sont plutôt silencieuses.

Publié par Bruno Fraioli le 19 mai 2017 sur www.Stratégies.fr