Engie en pacte avec huit sportifs

Engie se lance dans la course des Jeux olympiques de Tokyo 2020 en s’associant à huit athlètes français (voir ci-dessous). Le fournisseur d’énergie (ex-GDF Suez), a signé avec chacun d’eux des Pactes de Performance afin de les accompagner jusqu’à l’échéance japonaise, au moins. La société poursuit ainsi une stratégie initiée avant les Jeux de Rio 2016 quand elle avait noué le même type d’accord avec cinq athlètes français.

«Notre effort s’accroît, et nous serons encore plus présents derrière nos athlètes, assure Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie. Mais cet engagement n’est que la partie émergée de notre investissement dans le sport. Sur le terrain, Engie est très présent auprès de beaucoup de clubs. Nous avons un désir de soutenir le sport.» Cet engagement s’élève directement à 20.000 euros par athlète, soit 160.000 euros au total pour les huit signés avec les pactes de performance.

73.000 supporters acquis

«Le choix des athlètes a été fait en concertation avec le Ministère des sports et plutôt parmi les disciplines dans lesquelles Engie est déjà engagé,» explique Isabelle Kocher qui promet que les 73.000 collaborateurs français de son entreprise se rangeront derrière “ses” athlètes. «Nous allons les suivre de près et nous transmettrons leurs compétitions en interne,» promet la dirigeante.

Chaque athlète portera la marque Engie sur ses tenues, excepté durant les Jeux olympiques, et pourra devenir l’ambassadeur d’une des sept directions régionales de l’entreprise. Pour l’heure, aucun n’a signé un contrat engageant avec Engie, mais la directrice générale souhaiterait aller plus loin avec ses huit sportifs : «Oui, j’aimerais bien les garder au sein de l’entreprise après leur carrière,» confie Isabelle Kocher. Ces sportifs de haut niveau peuvent servir d’exemple et nous faire partager leur expérience de la rigueur et du dépassement de soi.»

© SportBusiness.Club. Avril 2019


Engie en négociation avec Roland-Garros

Ancien partenaire majeur de l’équipe de France de football, Engie a délaissé le ballon rond à la fin de son contrat, en juin 2014. La marque se concentre désormais sur le tennis, avec Roland-Garros où elle est “partenaire officiel” (rang 3). L’accord, initié en 2011 sous le nom de GDF Suez, avait été prolongé en 2014 de 5 années. Cette édition 2019 est donc la dernière de ce contrat. Engie est aussi partenaire de 17 Opens de tennis féminins en France. L’entreprise est par ailleurs partenaire titre du Kite Tour France depuis l’an passé, une compétition de kite surf.


Les athlètes soutenus par Engie

Tokyo 2020

  • Triathlon : Cassandre Beaugrand
  • Judo : Madeleine Malonga
  • Judo : Luka Mkheidze
  • Pentathlon moderne : Elodie Clouvel
  • Surf : Pauline Ado
  • Voile : Marie Riou
  • Voile : Billy Besson
  • Windsurf : Pierre Le Coq

Rio 2016

  • Voile / Windsurf : Pierre Le Coq, médaille de bronze.
  • Voile / 470 : Hélène Defrance, médaille de bronze.
  • Voile / 470 : Sofian Bouvet, septième.
  • Voile / 49er : Noé Delpech, cinquième.
  • Athlétisme / Relais 4x100m : Mickaël Zeze, éliminé en série.