La bière favorise les émoticônes gaies

Etudes

Etudes. L’alcool aide-t-il de supporter son équipe de manière plus positive ? Selon une étude de Brandwatch, lors du dernier Superbowl, la finale du championnat nord-américain de foot US, les “amateurs de vin ou de bière” ont «généralement» discuté de la compétition sur les réseaux sociaux «dans la joie.»* Le cabinet d’études a observé les émoticônes publiées sur les réseaux sociaux durant le match et cette population a utilisé à plus de 70% des symboles manifestant la joie, contre un peu plus de 50% pour ceux intéressés par les programmes de télé-réalité ou 40% par ceux «intéressés par la nourriture et les boissons

«Les personnes intéressées par la nourriture et les boissons, ainsi que les mordus de télé-réalité, ont discuté de cette finale de manière équitable, aussi triste que joyeuse, observe Brandwatch. Ce type d’analyse pourrait se révéler extrêmement utile pour les marques et les entreprises de ces secteurs lorsqu’elles planifient leurs campagnes publicitaires en vue du Super Bowl 2020.»

La société d’études a également vérifié la teneur des émoticônes utilisées par les supporters des deux équipes [Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Rams de Los Angeles]. «Les trois premiers quarts temps se déroulant sans aucun touchdown, il était tout naturel de voir les supporters des deux équipes devenir de plus en plus tristes au cours des deux premières heures du match», relève la note de Brandwatch. Mais en fin de match, quand les Patriots ont commencé à prendre le dessus sur les Rams, l’utilisation plus importante de visuels tristes par les fans de ces derniers laissait entrevoir l’issue de la rencontre… remportée par les Patriots. L’émoticône apparaît ainsi comme un outil prédictif selon Brandwatch.

© SportBusiness.Club. Mai 2019

(*) Note du rédacteur : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Le communiqué de l’étude est à retrouver ici.