Le volley français attend l’héritage de l’Euro

Le championnat d’Europe de volley-ball, qui s’est conclu dimanche 29 septembre avec la victoire de la Serbie, a offert un important coup de projecteur à la discipline en France. «C’est vrai que l’on est déçu sportivement avec la quatrième place des Bleus, car ils méritaient mieux, mais ce qui me réjouit ce sont les 2,1 millions de personnes qui étaient devant leur télé (*), indique Eric Tanguy, président de la Fédération française de volley-ball (FFVB). Ce chiffre montre que nous sommes allés bien au-delà du nombre de pratiquants en France. Beaucoup de gens ont découvert notre sport au travers de l’équipe de France et de l’histoire qu’elle a raconté durant ce championnat d’Europe.»

Le choix de diffusion en clair des matchs des Bleus, sur la Chaîne l’Equipe, a certainement contribué à ce succès. La chaîne sportive a également profité de l’événement : grâce au volley elle a battu son record d’audience historique avec 1,7 million de téléspectateurs pour la demi-finale entre la France et la Serbie (*) dans une Accor Hôtel Arena remplie à 80% : 12.574 spectateurs. «Faire le plein des salles pour les rencontres des Bleus était l’objectif, explique Eric Tanguy. Ce fut plus difficile pour les autres rencontres, mais c’est un problème rencontré par tous les organisateurs

L’EuroVolley, un investissement pour la fédération

Au final, l’Euro Volley en France aura attiré 82.304 personnes, dont plus des trois quarts pour les matchs de l’équipe de France. Certaines rencontres ont malheureusement sonné creux avec seulement quelques centaines de spectateurs. «Cela était prévu dans le modèle économique de l’organisation, assure le président de la FFVB. On ne sera pas loin de l’équilibre financier. On aurait pu l’être si l’équipe de France était allée au bout.» La Fédération a investi 400.000 euros sur ses fonds propres pour organiser ce championnat d’Europe. Elle devra remettre un peu la main au portefeuille. «C’est un investissement, insiste Eric Tanguy. Et ce ne sera pas le désastre financier que certains prédisaient.»

Le président de la FFVB se tourne maintenant vers l’avenir. Sportivement, ses Bleus vont devoir se qualifier pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. Puis ce sera ensuite l’échéance de Paris 2024. «Nous allons, après l’Euro Volley, poursuivre l’opération l’Année du volley où 40.000 jeunes ont été initiés à notre discipline, explique Eric Tanguy. Cette compétition nous a également permis de signer un nouveau partenaire, Betlic, qui nous a découvert.» L’accord court jusqu’à fin 2019 et est en discussion pour se poursuivre au-delà. Enfin, la fédération pourrait aussi retrouver vite les trois autres co-organisateurs de ce championnat d’Europe (Slovénie, Pays-Bas, Belgique) pour candidater à l’accueil d’un nouvel Euro, féminin cette fois-ci.

(*) pic d’audience observé sur la Chaîne l’Equipe lors du quart de finale Serbie/France vendredi 27 septembre. Audience moyenne : 1,7 million. Part d’audience (4+) : 3,9%.

© SportBusiness.Club Septembre 2019

Eric Tanguy, président de la Fédération française de volley-ball

Les matchs de l'EuroVolley Hommes 2019 en France

Date
Match
 
Nb spect.
Ville
Tx rempl.
Aud. TV (000)
Pda
TOTAL
82 304
40,9%
Jeudi 12
septembre
Bulgarie/Grèce
3-0
Groupe
1 152
Montpellier
13,6%
Portugal/Italie
0-3
Groupe
965
Montpellier
11,4%
France/Roumanie
3-0
Groupe
4 971
Montpellier
58,5%
350
1,6%
Vend. 13
septembre
Bulgarie/Roumanie
3-0
Groupe
190
Montpellier
2,2%
Italie/Grèce
3-1
Groupe
438
Montpellier
5,2%
Samedi 14
septembre
Grèce/France
0-3
Groupe
5 617
Montpellier
66,1%
Bulgarie/Portugal
3-1
Groupe
503
Montpellier
5,9%
Dim. 15
septembre
Roumanie/Italie
1-3
Groupe
566
Montpellier
6,7%
Portugal/France
0-3
Groupe
5 083
Montpellier
59,8%
Lundi 16
septembre
Roumanie/Grèce
Groupe
104
Montpellier
1,2%
France/Bulgarie
3-0
Groupe
5 021
Montpellier
59,1%
470
2,1%
Mardi 17
septembre
Grèce/Portugal
1-3
Groupe
202
Montpellier
2,4%
Italie/Bulgarie
3-1
Groupe
613
Montpellier
7,2%
Mercr. 18
septembre
Portugal/Roumanie
1-3
Groupe
228
Montpellier
2,7%
France/Italie
3-1
Groupe
7 114
Montpellier
83,7%
Samedi 21
septembre
France/Finlande
3-0
Huitième
7 293
Nantes
81,0%
605
3,6%
Dim. 22
septembre
Italie/Turquie
3-0
Huitième
3 119
Nantes
34,7%
Mardi 24
septembre
France/Italie
3-0
Quart de finale
7 025
Nantes
78,1%
920
4,1%
Vend. 27
septembre
Serbie/France
3-2
Demi-finale
12 574
Paris
80,6%
1 700
9,2%
Samedi 28
septembre
France/Pologne
0-3
Finale 3/4
6 872
Paris
44,1%
Dim. 29
septembre
Slovénie/Serbie
1-3
FINALE
12 654
Paris
81,1%
Sources : Feuilles de matchs, dossier de presse de l'EuroVolley France 2019. Salles : Sud de France Aréna à Montpellier, Halle XXL à Nantes, Accor Hôtels Arena à Paris. Audiences Médiamétrie en milliers de téléspectateurs sur La Chaîne l'Equipe, parts de marché (Pda) 4 ans et plus.