Eventeam, de l’hospitalité à l’agence conseil

L’agence Eventeam, spécialisée dans les programmes d’hospitalité autour des grands événements sportifs français et mondiaux, se développe et crée trois structures, notamment un pôle conseil consacré plus généralement au marketing sportif. Les explications d’Igor Juzon, Pdg du groupe Eventeam.

Eventeam est reconnue comme agence d’hospitalité. Pourquoi se diversifier dans d’autres métiers du sport-business ?

Igor Juzon : «Plutôt que de diversification je parlerais d’extension d’expertise. En effet ce qui constitue le socle de notre offre c’est l’expertise en matière de sport et de voyage. Reconnu par notre savoir-faire sur les hospitalités, c’est tout naturellement que nos clients nous ont sollicités sur du conseil en marketing sportif ou sur de l’événement d’entreprise. Notre fiabilité en matière de gestion de services associés aux hospitalités (transport, hébergement, restauration…) a suscité aussi l’intérêt. Afin de faciliter la lecture de notre offre nous avons donc organisé cette dernière autour de 3 pôles : Live, qui s’occupe des hospitalités et et des voyages ; Ideas pour le conseil en marketing sportif ; Créativ, consacré aux événements et voyages d’entreprises».

Quelles sont vos ambitions sur ces nouveaux métiers ?

I.J. : «Aujourd’hui, le groupe Eventeam réalise 70% de son chiffre d’affaires sur la partie Live, 25% sur la partie Créativ et 5% sur la partie Idéas, qui n’a pour sa part que 8 mois d’existence. Afin de trouver un équilibre les années sans grands événements sportifs nous ambitionnons de porter la part de Créativ et Idéas à 50% de nos revenus, tout en développement l’activité au global. Cela passera par une offre de services plus large chez nos clients actuels, par du développement de nouveaux clients en France et par aussi des ouvertures de bureaux à l’international en fonction des opportunités. Nous avons ouvert en fin d’année dernière Eventeam Belgique. Enfin, la digitalisation de l’offre sera aussi pour nous un accélérateur de performance business».

La perspective des Jeux olympiques de Paris 2024 est-il déjà visible sur le marché du marketing sportif en France ?

I.J. : «Le marché commence à frémir. Les idées fusent de toute part. Pour notre part nous souhaitons nous positionner comme force de proposition en proposant des solutions innovantes et agiles. Nous travaillons déjà sur de beaux projets. Le tout est de construire en cohérence et synergie avec la famille olympique afin que l’ensemble des initiatives s’associent pour donner encore plus d’impact à cet événement qui mettra la France à l’honneur».

Comment se porte le secteur de l’hospitalité dans le sport ?

I.J. : «Il y a des événements incontournables comme le Tournoi des 6 Nations et la quinzaine de Roland Garros qui sont chaque année une référence. Dans un autre cadre, le concert des Stones à l’U-Aréna a été aussi un véritable succès. Ces dernières années les fédérations sportives et autres ayant-droits ont fait évoluer de manière très qualitative les dispositifs d’hospitalité. Néanmoins il faut rester très vigilant sur les tarifs affichés. Aujourd’hui les entreprises sont très attentives au coût des prestations ainsi qu’au retour sur investissements. Il faut trouver le bon équilibre sinon cela peut inciter à vivre l’événement sur une expérience “hors enceinte”, ce qui dégrade la valeur. En matière de contenus de l’offre le marché s’inspire beaucoup de ce qui est fait aux Etats-Unis notamment en matière d’animation. Cela permet de progresser mais l’innovation reste la clé de la future fidélisation des clients hospitalités».