Football: Mediapro en représentation

Le futur diffuseur de la Ligue 1 est venu faire connaissance. Deux jours après avoir acquis une grande partie des droits du championnat de France, Mediapro a organisé jeudi 31 mai une conférence de presse mise sur pied à la hâte. Entre références au cinéma et images des classicos Real/Barça, la société de production espagnole installée à Barcelone avait un objectif : démontrer au marché français qu’elle n’était pas la première venue.

Les premiers propos de Jaume Roures, le président et fondateur de Mediapro, ne concernaient d’ailleurs pas le football. «C’est ici, à l’Hôtel Bristol, que nous avons tourné ce très beau film avec Woody Allen, “Minuit à Paris”», a-t-il indiqué en introduction de son discours qui se voulait rassurant. «Nous allons faire monter la qualité de retransmission des matchs de Ligue 1», a martelé le futur principal diffuseur de la Ligue 1, à compter de l’été 2020.

Un abonnement mensuel à 25 euros

Le patron de Mediapro a été très clair : la volonté du groupe espagnol est de créer une chaîne de football à horizon 2020. «Nous avons une vraie stratégie : nous n’arrivons pas pour acheter à 10 et revendre à 12», a assuré Jaume Rourès. Un message envoyé à Canal+, qui avait dépêché un représentant dans la salle. La chaîne n’aura plus d’image de la Ligue 1 à partir de l’été 2020 et son président, Maxime Saada, a déclaré être ouvert pour acheter à Mediapro des droits de sous-licence. Ce ne serait donc pas l’intention des espagnols.

Le tarif d’abonnement mensuel de la future chaîne du groupe espagnol se situerait autour des 25 euros. Ce prix est le résultat de «la division du prix payé pour la Ligue 1 (780 millions d’euros par saison) par les 3 à 3,5 millions de fans de foot en France», a expliqué le dirigeant qui estime même pouvoir viser 5 millions d’abonnés : «25 euros par mois, ce n’est pas cher, a-t-il affirmé. Il y a un marché qui existe et avec des personnes prêtes à s’abonner, parce que nous proposerons des innovations».

UHD, 360 degrés et réalité augmentée

Pour cela, le groupe de production espagnol entend exploiter au mieux les nouvelles technologies comme l’ultra haute-définition, les vidéos 360 degrés ou la réalité augmentée. «Ce sera un produit de loisirs, a poursuivi Jaume Roures. En Espagne [où Mediapro produit les matchs du championnat domestique, la Liga], nous sommes passés de 1,8 à 4,6 millions d’abonnés en huit ans».

La future chaîne de Mediapro, qui devra nouer une convention avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel, sera uniquement consacrée au football. «Nous allons créer une chaîne d’une grande qualité, avec le plus de football français et surtout le plus de football européen possible, a déclaré Jaume Roures à L’Equipe. Nous sommes intéressés par la Ligue 2. Le foot féminin nous plaît aussi».

Avant cela, le président-fondateur de Mediapro, qui indique qu’en 2024 il partira à la retraite, devra nouer des accords de distribution avec le maximum de distributeurs. «Je vais bientôt le rencontrer», avait confié Alain Weill le Pdg d’Altice Media en marge de la présentation de sa nouvelle chaîne RMC Sport.


Que représente Mediapro ?

Dans son dossier de presse, le groupe espagnol, créé il y a 24 ans, se présente comme «le premier conglomérat européen du secteur de l’audiovisuel». Présent dans 26 pays, installé dans 50 villes et employant 6.500 collaborateurs, Mediapro a généré en 2017 un chiffre d’affaires de 1,649 milliard d’euros, en augmentation de 1,1% par rapport à l’année précédente. Le groupe clôturait «l’année 2017 sur le meilleur exercice de son histoire». Le BIIA (Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements, autrement dénommé l’Ebitda) s’est monté à 189 millions d’euros l’an passé, en progression de 21%. Outre la réalisation de matchs et d’événements sportifs, Mediapro réalise des contenus destinés à Amazon, dont une série sur Manchester City, et des séries TV comme The Young Pope, produit par HBO et diffusé sur Canal+. Le groupe a déjà produit une cinquantaine de films de cinéma, et développe actuellement le Messi Experience Park, un projet de parc de loisirs à 170 millions d’euros autour du meneur de jeu du FC Barcelone qui doit ouvrir en 2020 en Chine.

Quelles innovations technologiques ?

Le groupe Mediapro indique avoir été le premier en Europe à appliquer aux retransmissions en direct la technologie 3D, le signal en 4K (ultra haute-définition), et les replays en 360 degrés grâce à 38 caméras Intel et en 5K. Sa branche R&D travaille sur trois projets : Mediacoach, un système d’analyse vidéo qui recoupe en temps réel plus de 3.000 données sur un match et destiné aux équipes ; Automatic TV, un système intelligent sans intervention humaine de production sportive et multicaméra en streaming ; la production décentralisée, permettant la réalisation et la production d’événements sportifs depuis un seul centre de production.