Huis clos : la presse absente au Parc des Princes

Média

Le huis clos décrété pour le huitième de finale de Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et Dortmund ce mercredi 11 mars au Parc des Princes va contraindre la quasi-totalité des journalistes sportifs au télétravail. Selon les directives de la Préfecture de Police, seules 1.000 personnes seront autorisées à pénétrer dans l’enceinte parisienne ce soir… joueurs, VIP, représentants de l’UEFA et équipe de sécurité compris. L’Equipe croit savoir que cette jauge a été ramenée à 500 par le club parisien qui a fait le choix de fermer la tribune de presse et limiter à quatre le nombre de photographes sur le terrain. L’AFP n’aurait même pas eu le blanc-seing du PSG.

Aucun journaliste de la presse écrite ne sera présent au Parc des Princes. Une décision qui fait bondir cet observateur habitué à gérer les accréditations de la presse lors des grands événements sportifs : «Je pense que les dirigeants du Paris Saint-Germain, en charge des médias lors des compétitions de l’UEFA, n’ont pas voulu s’embêter car ils auraient été contraints à faire une sélection de médias, confie cet ancien journaliste. Or, il était possible de séparer les journalistes afin de respecter des distances sanitaires en utilisant notamment les sièges libres de la tribune des spectateurs… qui seront absents.» Ce sort sera-t-il également réservé aux équipes de communication du PSG habituellement présentes au Parc des Princes lors des matchs ? Il s’agit d’une vingtaine de personnes chargées d’alimenter en contenus les différents comptes du club sur les réseaux sociaux.

Seuls les représentants des médias audiovisuels détenteurs de droits seront autorisés à entrer au Parc des Princes, RMC Sport en tête. Selon nos informations, l’équipe totale du groupe Altice, chargé de la production des images, compterait une centaine de personnes en incluant commentateurs, techniciens ou caméramen. Quatre autres équipes de télé seront également présentes d’après L’Equipe : Sky Allemagne, Fox Sports (Amérique du Sud), Bein Sport (Afrique du Nord, Moyen Orient), Nent Group (Europe du Nord). Les commentateurs des radios françaises, exceptée RMC, resteront, elles, dans leurs studios devant un téléviseur retransmettant les images de RMC Sport comme les rédacteurs de presse écrite.

© SportBusiness.Club Mars 2020