Hyundai élargit son partenariat avec l’Olympique Lyonnais

Lyon continuera à rouler en Hyundai deux nouvelles années. Dimanche 17 décembre, le constructeur coréen a renouvelé son partenariat avec l’OL (Olympique Lyonnais) jusqu’en juin 2020. C’est la quatrième fois, depuis 2012, que cet accord, estimé entre 5 et 7 millions d’euros annuels, est prolongé. La nouveauté c’est l’arrivée des filles dans le périmètre d’activation. Contrairement à leurs homologues masculins elles n’afficheront pas le logo de la marque sur leurs maillots. Mais elles rouleront en Hyundai, plus précisément en Kona, le nouveau petit SUV urbain du constructeur.

Les joueuses de l’équipe féminine de l’OL, vainqueurs la saison passée du championnat de France et de la Ligue des Champions, seront surtout de formidables ambassadrices pour Hyundai en prévision de la Coupe du monde féminine 2019 organisée en France… et dont le constructeur sera l’un des partenaires majeurs. Il partagera son espace, comme durant la prochaine Coupe du monde masculine en Russie, avec KIA, autre marque auto du groupe.

«C’est un moment important pour l’Olympique Lyonnais, affirme Jean-Michel Aulas, le président du club lyonnais. Hyundai est une marque challenger sur le marché français, et nous sommes aussi des challengers dans un esprit de conquête. Nous progressons toujours vers plus de professionnalisme, et on peut aussi s’inspirer de Hyundai dans l’exécution de la stratégie

«Etre légitime est plus compliqué»

Depuis cinq ans, l’OL est un terrain d’expérimentation privilégié pour la communication sportive de Hyundai France. La visibilité de la marque sur le maillot, uniquement pour les matchs de Ligue 1, n’est finalement que la partie émergée de l’iceberg. «Nous avons investi dans le football car c’est la clé d’entrée pour la recherche de la notoriété, explique Lionel French Keogh, directeur général de Hyundai France. Mais si faire un chèque est simple, devenir légitime dans un partenariat est plus compliqué.»

Epaulé par son agence conseil Lagardère Sports, le constructeur auto a développé de nombreuses opérations originales en direction des supporters. Ainsi, lors de chaque match au Groupama Stadium, quelques chanceux bénéficient du prêt d’une voiture durant quelques jours, pour se rendre notamment au stade. Plus de 3 600 essais ont déjà été réalisés, certains se sont même conclus par l’achat d’un véhicule : une petite centaine déjà !

Hyundai lave votre voiture

Dans l’enceinte lyonnaise, les possesseurs de Hyundai bénéficient d’un parking gratuit. C’est d’ailleurs presque un basique pour un constructeur auto partenaire d’un club… Dans les couloirs, les spectateurs peuvent profiter d’une expérience en réalité virtuelle réalisée durant une manche du championnat du monde des rallyes (WRC), dont Hyundai est vice-champion.

Cette année d’autres actions ont été développés comme, notamment, la diffusion dans le stade de tweets d’encouragement envoyés par les supporters via les réseaux sociaux. Ils sont collés dans les couloirs et même sur le banc des joueurs. Enfin, le “Car Wash” permettra, comme son nom l’indique en anglais, à une vingtaine de spectateurs de bénéficier d’une voiture toute propre et nettoyée à leur retour au parking après le match. Et là, Hyundai promet de bichonner tous les véhicules soit la marque… et même si elle est immatriculées en “42”, département du rival sportif, l’AS Saint-Etienne.


Hyundai à Pyeongchang

Officiellement, c’est Toyota le partenaire majeur des Jeux Olympiques. Pourtant, à Pyeongchang, en Corée du Sud, où se disputeront les Jeux olympiques d’hiver en février 2018, on devrait voir aussi des Hyundai officielles. C’est le résultat d’un accord passé entre les deux constructeurs auto et le Comité international olympique. Hyundai, géant industriel en Corée du Sud, mettra à disposition des modèles électriques fonctionnant à l’hydrogène.