Identité visuelle : le rugby entre histoire et modernité

Un coq centenaire tourné vers l’avenir. Le rugby français se dote d’une nouvelle identitée visuelle. Pour ce faire, la fédération française de rugby (FFR) et son agence Leroy Tremblot, filiale de La Fourmi, se sont plongés dans les archives de l’ovalie tricolore. Il en est sorti un emblème historique, le dessin du coq porté par les premiers joueurs du XV de France, mais un peu retouché quand même, et surtout le regard porté vers la droite, symbole d’avenir. Histoire et modernité, c’est le leitmotiv de ce nouveau logo qui sera porté dès cet été par les joueurs tricolores, puis lors de la Coupe du Monde au Japon à l’automne.

«Nous sommes une fédération centenaire et c’est cette histoire qui fait notre force, explique Serge Simon, vice-président de la FFR, à SportBusiness.Club. D’un autre côté, notre sport n’a jamais été aussi moderne et ouvert avec de nouvelles pratiques, comme le Seven ou la montée en puissance des féminines. Nous voulions accompagner cette diversité et montrer que le rugby aujourd’hui ça ne se joue plus seulement à quinze.»

Ne pas s’endormir

Avec ce nouveau logo, la fédération en profite aussi pour faire le ménage dans toutes les marques et identitées visuelles qui coexistaient jusqu’alors. Le même coq s’associe ainsi d’un côté avec la FFR. C’est la partie institutionnelle. De l’autre côté il s’allie à la nouvelle marque : « France rugby » qui devient le nom ombrelle de tous les rugbys tricolores. «L’ensemble du monde du rugby sur la planète est passé sous ce type de marque commerciale, commente Serge Simon. Nous vivons avec notre temps. Même si nous sommes centenaires, il ne fallait pas nous endormir. Il faut montrer que la fédération n’a jamais été aussi dynamique.»

Dans le même temps, le Coq Sportif a dévoilé les nouveaux maillots des équipes de France. En prévision du mondial japonais, l’équipementier s’est inspiré de l’armure des samouraïs pour le design de ces tuniques qui retrouvent la couleur bleu-roi. A l’intérieur du col est inscrite la phrase : « Notre Maillot, Notre Histoire, Notre Pays« . Un peu trop nationaliste ? «Non, pas du tout, répond Serge Simon. C’est patriotique, et les joueurs d’une équipe de France doivent être des patriotes et fiers de porter les couleurs de leur pays.» Le plus haut, si possible même.

© SportBusiness.Club. Juin 2019


«Le coq fait partie des gènes du rugby français»

Interview Dominique Jubert. Le directeur du développement de Leroy Tremblot, filiale de l’agence La Fourmi, explique le processus de création de la nouvelle identitée visuelle du rugby français et de la fédération française.

Quelles sont les principales contraintes lors de la réalisation de l’identité visuelle d’une fédération sportive ?

Dominique Jubert : «Ce qui est le plus compliqué, c’est l’approche stratégique d’une telle mission : dépasser le cadre du simple logo fédéral. Une fédération sportive, comme celle de rugby, s’exprime sur un certain nombre de territoires et il faut donc travailler sur la totalité de l’architecture de marque qui inclut le réseau, le haut niveau, la formation, les commissions ou la partie compétition. Si la base du travail créatif est insufflé par l’identité de la marque mère, le plus complexe est de conserver une approche transversale dans l’élaboration des identités filles. Il s’agit alors de définir les constantes et des variables de l’architecture de marque : palette de couleurs, alphabet propriétaire, typographies d’accompagnement, éléments identitaires secondaires…»

Vous êtes vous posé la question de garder, ou pas, le coq comme emblème ?

D.J. : «Cela nous est apparu comme une évidence de le conserver dans le cas présent. Le rugby est un sport de tradition avec une histoire qui a marqué le sport français. D’ailleurs, c’est une sélection nationale de rugby qui a porté pour la première fois l’emblème du coq en 1905. Mais c’est aussi un rugby en pleine mutation avec une fédération qui se projette vers l’avenir pour répondre aux nouvelles formes de pratiques. Ce coq puise son assise au passé avec un traitement modernisé, ce qui lui confère une image intemporelle. Il fait partie des gènes du rugby français ayant toujours été présent sur les maillots du XV de France. C’est une constante du rugby français, une référence émotionnelle et passionnelle

La FFR et l’équipe de France ont maintenant un visuel commun. Pourquoi ?

D.J.: «Jusqu’alors c’était le grand écart entre toutes les marques et les logos existants au sein de la fédération. Aujourd’hui l’identité est cohérence et lisible : un emblème et deux marques avec des territoires bien définis : FFR, marque institutionnelle et France Rugby, la marque commerciale faisant la promotion du rugby français. Nous ne sommes pas dans une juxtaposition, mais dans une cohabitation réfléchie.»