Jour de remaniement

Le 95 rue de France à Paris n’est pas resté inoccupé très longtemps : moins de trois heures, juste le temps de trouver une nouvelle ministre des sports. A 10h, ce mardi 4 septembre, Laura Flessel annonçait sa démission du gouvernement. A 13h, le nom de son successeur était annoncé par le premier Ministre : Roxana Maracineanu. Une escrimeuse laisse la place à une nageuse.

A quelques kilomètres de là, au siège du comité national olympique et sportif français (CNOSF), où se tenait une conférence de presse, c’était la surprise. Double même. «Laura [Flessel] m’a appelé pour m’annoncer son départ, déclare Denis Masseglia, le président du mouvement olympique. Et on apprend la nomination de Roxana [Maracineanu] un peu plus tard. C’est une surprise que cela ait été aussi vite

Laura Flessel aura passé 16 mois au ministère des Sports. «Je salue comme il se doit l’action de la ministre Laura Flessel, commente Denis Masseglia. C’est aussi grâce à elle aussi que l’on doit une évolution du modèle du sport en France.» Une observation que confirme l’intéressée lors de la passation de pouvoir avec Roxana Maracineanu : «J’ai le sentiment d’avoir posé des fondations robustes sur lesquelles va se bâtir l’avenir du sport français, assure-t-elle. Ce sont les cinq piliers : Paris 2024, la gouvernance du sport, le sport santé, les relations internationales, et les valeurs du sport.»

Des problèmes fiscaux ?

Officiellement, le départ de Laura Flessel est liée à des «raisons personnelles». Dans un courrier, Laura Flessel indique vouloir «retrouver des engagements passés, justement tournés vers l’humain, la solidarité et la coopération internationale.» Médiapart et le Canard Enchaîné apportent, eux, une autre explication : des déboires possibles entre l’administration et “Flessel & Co”, la société qui gère l’image de l’ancienne championne olympique. Des informations que l’intéressée n’a pas commenté.

Si le mouvement sportif a été surpris mardi matin à cette annonce, le gouvernement aurait été au courant de l’intention de sa ministre dès dimanche, deux jours avant. Cela explique la nomination de son successeur quelques heures après. Ce s’effectue aussi dans le cadre d’un petit remaniement. Tout était resté bien secret.

Au ministère des Sports, Roxana Maracineanu plonge directement dans le grand bain. Mercredi matin elle participera à son premier conseil des ministres, et jeudi matin il était prévu la remise du rapport de Laurence Lefevre et Patrick Bayeux sur la Gouvernance du Sport. Un des premiers dossiers chaud de la nouvelle ministre.

© SportBusiness.Club. Septembre 2018