Journée décisive pour l’Euro 2020 et les Jeux Olympiques

Les Français sont invités à se confiner et l’état d’urgence est déclaré par le mouvement sportif mondial confronté à la situation inédite de l’épidémie mondiale de coronavirus. Ce mardi 17 mars deux réunions importantes sont organisées par l’UEFA et le Comité international olympique. Deux rendez-vous en téléconférence qui pourraient marquer l’histoire du sport. D’une part, la fédération européenne de football (UEFA) statuera sur ses deux principales compétitions : les Coupes d’Europe des clubs (Ligue des Champions et Ligue Europa), où les matchs ont été suspendus, et l’Euro dont le coup d’envoi est programmé le 12 juin.

Selon plusieurs sources, la priorité serait donnée aux Coupes d’Europe : elles devraient être menées à leurs termes cette saison, d’ici l’été. Quitte à revoir le format final qui pourrait prendre la forme d’un tournoi à quatre ou huit équipes sur un même site et une période raccourcie. Pour l’Euro, c’est beaucoup plus compliqué. La solution la plus simple serait une annulation et un report pur et simple. Dans ce cas une double option est possible : soit en fin d’année 2020, ce qui aurait pour conséquence une réorganisation totale des calendriers de tous les championnats nationaux, soit l’année prochaine à la même période. Problème : la FIFA a réservé ce créneau pour sa nouvelle Coupe du monde des clubs programmées du 17 juin et le 4 juillet 2021 !

Un probable report de l’Euro aurait des répercussions sportives mais également économiques. Les sponsors devront retravailler leurs stratégies en fonction de la période qui sera choisie : pour une marque, l’objectif de communication peut être différent selon que l’on soit en plein hiver ou au début de l’été. La problématique est identique pour les chaînes de télévision. En France, TF1 et M6, pour les télés en clair, et Bein Sports en payant, ont acheté (cher) les droits de retransmission de l’événement. Un report signifierait l’obligation d’annuler les réservations de publicité. Heureusement, la vente de spots à l’unité n’a débuté que le 13 mars dernier. Enfin, l’UEFA devra gérer les 3 millions de billets vendus pour la compétition.

Réunion du CIO avec les fédérations internationales

L’autre rendez-vous important de la journée est celui du Comité international olympique. A 13h00, dans son bureau à Lausanne (Suisse) au siège de l’instance, Thomas Bach, le président du CIO, sera en ligne avec les présidents des fédérations sportives internationales dans le but de les «tenir informées de la situation, tout comme les Comités nationaux olympiques et les sportifs,» a-t-il été indiqué à l’AFP. L’agence de presse précise que le CIO «va faire un point des actions menées» pour répondre aux conséquences de la crise du coronavirus «et les fédérations auront l’opportunité de poser des questions.»

La principale sera évidemment le report, ou non, des Jeux olympiques prévus cet été à Tokyo et dont la cérémonie d’ouverture est programmée le 24 juillet. A priori, aucune décision ne sera prise ce mardi concernant ce dossier brûlant dont les répercussions économiques se chiffreraient à plusieurs milliards d’euros. En revanche, il sera question des qualifications pour les Jeux. Compte-tenu de l’annulation de plusieurs événements qualificatifs à travers le monde, le CIO pourrait repousser la limite des TQO (tournois de qualification olympique) jusqu’à fin juin. Cela n’est pas sans poser des problèmes d’équité sportive, notamment pour des athlètes préparés pour une période donnée ou dont la limite de poids est un enjeu. Comme la planète entière le monde sportif navigue à vue.

© SportBusiness.Club Mars 2020

Mise à jour, mardi 7 mars 2020. Communiqué officiel de l’UEFA : «L’UEFA a annoncé aujourd’hui le report de sa compétition phare jouée en équipes nationales, l’UEFA EURO 2020.» «Les nouvelles dates proposées sont du 11 juin au 11 juillet 2021.» «Toutes les compétitions et tous les matches de l’UEFA (y compris les matches amicaux) pour les clubs et les équipes nationales masculines et féminines ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre

Mise à jour, mardi 17 mars 2020. Communiqué officiel du Comité international olympique : «Le CIO reste pleinement engagé vis-à-vis des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et, à un peu plus de quatre mois de l’ouverture de ces Jeux, il n’est pas nécessaire de prendre de décisions radicales et toute spéculation à ce stade serait contre-productive.» «Toute la chaîne logistique relative à la préparation des Jeux a été analysée et des plans de rechange sont en place en cas de perturbation prévue.»