La chaîne olympique française lancée d’ici fin mai

Médias. La future chaîne du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) devrait être lancée «d’ici fin mai», a confié Denis Masseglia, président de l’institution sportive, en marge d’un point presse sur la mise en place de l’Agence nationale du sport. La production exécutive de cette nouvelle télévision a été confiée à Media 365, filiale du groupe Reworld.

«Cette chaîne est destinée à être disponible sur toutes les plateformes de diffusion, notamment les bouquets télé de base des opérateurs ADSL, câble et satellite, comme Orange, SFR, Bouygues ou Free, a précisé Denis Masseglia. Elle sera proposée gratuitement aux opérateurs. Nous avons fait une demande de convention auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel.» Le CNOSF a été reçu par le régulateur audiovisuel mardi 12 mars.

La chaîne n’a pas encore de nom, mais le quotidien L’Equipe évoqueSport en France”. Elle proposera au moins 500 heures de programmes, des retransmissions de compétitions avec des images fournies par les fédérations. «Nous n’irons jamais vers des événements réclamant le versement de droits, a insisté Denis Masseglia. Par ailleurs, c’est toujours le CNOSF qui aura la décision finale sur la programmation.»

Ouverture à la publicité

Media 365 pourra s’appuyer sur un budget annuel minimum de 2,5 millions d’euros, mais qui pourrait «sans doute monter à 3,5 millions ou 4 millions», selon le président du CNOSF, grâce notamment à la publicité. Aucun accord de régie n’a encore été signé. Toutefois, la commercialisation de la chaîne devrait logiquement échoir à celle du groupe Reworld. «Ces revenus seront intégralement consacrés à la production d’images et de programmes,» indique Denis Masseglia.

Les coûts de production des événements retransmis seront pris en charge à 25% par la fédération sportive de la discipline. Le solde sera payé à parts presque égales entre le CNOSF et Média 365. Tous les contenus, programmes ou événements sportifs, diffusés sur cette chaîne ne seront pas exclusifs et pourront être repris, même en simultanée, par une autre télévision nationale. Un accord d’échange avec la Chaîne olympique du Comité international (CIO) est aussi en discussion.

Enfin, quelques magazines compléteraient la grille. Ils seraient notamment consacrés à la vie des institutions sportives comme le CIO, surtout lors d’attribution de Jeux olympiques. L’acte fondateur de la chaîne est attendu le 23 juin pour la Journée olympique qui sera couverte avec une programmation événementielle. Le lancement et la promotion seront assurés par 1,5 million d’euros d’espace publicitaire gratuit dans les supports de Reworld Media, comme Télé Magazine ou ceux du groupe Mondadori (Science & Vie, Télé Star, Closer…) actuellement en cours d’acquisition.

© SportBusiness.Club Mars 2019.