La Formula-e version e-sport en temps réel

Une révolution. C’est le terme employé par les dirigeants de Formula-e, le championnat du monde de voitures électriques. Le Grand-Prix de Paris qui se dispute ce samedi 27 avril sur le circuit des Invalides sera en effet… ouvert à tous, virtuellement. La course bénéficie en parallèle d’une épreuve virtuelle via un programme baptisé Ghost Racing et développé par la société Virtually Live . Une première mondiale. C’est Virtual Regatta, dont le succès n’est plus à démontrer lors des courses à la voile, appliqué au sport auto.

«Notre objectif est de nous adresser au plus grand nombre et de le faire à travers l’innovation, explique Jérôme Hiquet, directeur du marketing de Formula-e. Nous avions déjà innové en course avec Fan Boost et le mode attaque. On a toujours été disruptifs. L’enjeu est important car on réconcilie les dimensions gaming et course. Pour nous, la finalité de notre mission sur le changement climatique est de montrer en quoi la voiture électrique peut être une des réponses. C’est soit à travers un sport ou un divertissement

L’objectif n’est pas financier

L’inscription et l’utilisation de Ghost Racing sont gratuites. Seule la version mobile est disponible aujourd’hui (application IOS et Android). Elle sera bientôt déclinée pour PC et consoles de jeux. Les conditions réelles de course sont reproduites à l’identique sur l’épreuve virtuelle. Le projet de Formula-e n’est pas de faire du jeu une source de recettes. «Seuls des éléments de tuning des monoplaces sont payants, rien ne peut être acheté pour améliorer les performances,» précise Markus Tellenbach, CEO de Virtually Live. «L’objectif n’est pas financier, directement par le jeu,» insiste Jérôme Hiquet qui parie sur les retombées de sa compétition auprès d’une cible jeune.

«Nous partons de ce que veulent les fans et nous faisons en sorte d’être présents où les gens sont aujourd’hui et seront demain, poursuit le directeur du marketing de Formula-e. Anticiper une course de voitures électriques il y a cinq ans ce n’était pas évident. C’est pareil aujourd’hui avec ce jeu vidéo immersif.» Tous les circuits du championnat ont été modélisés, avec les publicités de la course et des écuries. Paris inaugure ce jeu vidéo car l’application qui a nécessité plusieurs mois de développement, est désormais prête.

©️ SportBusiness.Club. Avril 2019