La Ligue 2 partagée entre Mediapro et Be In Sports.

Parfois, les choses attendues arrivent. Après avoir acquis l’essentiel des droits de la Ligue 1 à compter de l’été 2020, l’espagnol Mediapro s’offre une bonne partie de ceux de la Ligue 2. Le groupe obtient deux lots dont celui du multiplexe du samedi soir avec huit matchs. Les deux autres lots, les deux meilleures rencontres par journée le samedi après-midi et le lundi soir, sont décrochés par Be In Sports qui avait également acheté des droits de la Ligue 1. La Ligue de football professionnel (LFP) percevra 64 millions d’euros pour sa Ligue 2, trois fois plus qu’aujourd’hui.

«Il s’agit de résultats financiers historiques témoignant de l’attractivité du football français, se réjouit Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP. Cela va nous permettre de rattraper notre retard sur nos voisins européens.» Au total, avec la Ligue 1, dont il reste encore deux lots à attribuer, le championnat français “vaudra” bientôt 1,217 milliard d’euros.

«C’est une bonne nouvelle car nos clubs bénéficient d’une visibilité jusqu’en 2024, ajoute Didier Quillot, directeur général exécutif de la LFP. Ces moyens vont permettre au football français d’investir dans les infrastructures, d’augmenter la formation et de continuer à développer les talents.» Selon le dirigeant de la LFP, aujourd’hui le travail sera désormais de mieux valoriser les droits internationaux du championnat national.

La Coupe de la Ligue n’intéresse personne.

La satisfaction de la Ligue est tout de même à modérer. D’une part, seuls Mediapro et Be In Sports ont répondu à l’appel d’offres de la Ligue 2. Canal+ n’a formulé qu’une proposition qualitative lundi soir et personne de la chaîne n’est revenu le lendemain matin pour renchérir quantitativement. Altice, avec RMC Sport, n’a pas répondu, tout comme France Télévisions, Eurosport ou les acteurs de l’Internet. «Pour ces derniers, il est encore trop tôt, mais ils viendront un jour,» assure Mathieu Ficot, directeur des droits média à la LFP.

Autre épine dans le pied pour la LFP : l’appel d’offres de la Coupe de la Ligue lancé conjointement avec celui de la Ligue 2 est déclaré infructueux. «Nous n’avons pas reçu d’offres, explique Didier Quillot. A l’évidence le timing n’était pas le bon. Ca a été une erreur de réaliser ces deux opérations en même temps. Nous allons maintenant tranquillement solliciter le marché de gré à gré jusqu’au printemps prochain.»

Pour autant, les responsables de la LFP assurent en chœur que la Coupe de la Ligue, qui vient de s’offrir un partenaire titre grâce au manufacturier indien BKT, n’est absolument condamnée. La compétition générerait plus de 30 millions d’euros de revenus par an. Tout de même, dans moins de deux ans elle risque de ne plus avoir de diffuseur ! Une solution serait peut-être de passer un coup de fil au nouvel meilleur ami du foot français : Mediapro.

© SportBusiness.Club. Décembre 2018.


«Mediapro : ils font ce qu’ils disent !»

«Nous avons désormais un partenaire historique, Be In Sports, et deux partenaires industriels, Mediapro et Free,» se félicite Didier Quillot, directeur général exécutif de la LFP. Dans l’esprit du dirigeant, “partenaire industriel” signifie un opérateur ayant l’intention de fabriquer et d’éditer une chaîne. «Ce n’est pas un “broker”», insiste le dirigeant, c’est-à-dire un intermédiaire qui revendrait les droits achetés. «Au moins avec Mediapro il n’y a pas de surprise, affirme Didier Quillot. Ils disent avant ce qu’ils vont faire, et ils le font. Jaume Roures, le président de Mediapro, avait annoncé qu’ils participeraient à l’appel d’offres de la Ligue 2, et ça a été le cas. Le fait qu’ils remportent le lot 1, le multiplexe, leur permettra de densifier leur chaîne. C’est un élément supplémentaire de conviction de la volonté stratégique et industrielle de faire une chaîne. Sinon, ils n’auraient pas acheté huit matchs en plus


Les droits TV de la Ligue 2

Saison 2020/21 à 2023/24 : 64 millions d’euros par saison

  • Lot 1 : Mediapro.
    • Huit matchs en direct par journée diffusés le samedi à 19h00 (choix 3 à 10)
    • Un magazine «Le Tour des Stades» le samedi à 18h00
  • Lot 2 : Be In Sports
    • Un match en direct par journée de championnat, diffusé le samedi à 15h00 (choix 1 hors Top 10, et 2).
    • Matchs de Play-offs, matchs de barrages Ligue 1/Ligue 2.
    • Matchs de barrages Ligue 2 / National 1.
    • Magazine du samedi matin (présentation de la journée)
    • Magazine du dimanche matin (le Grand magazine de la Domino’s Ligue 2)
  • Lot 3 : Be In Sports
    • Un match en direct par journée le lundi à 20h45 (Top 10 matchs et choix 2)
    • Magazine, d’après match le lundi soir (Magazine Bilan)
  • Lot 4 : Mediapro.
    • Magazines du mardi au vendredi.

Saison 2016/17 à 2019/20  : 22 Millions d’euros  par saison

  • Lot 1 : Canal+
    • Un match le samedi à 15h00 (choix 1)
    • Huit matchs le vendredi à 20h00
    • Mutiplexes des 37e et 38e journées
    • Magazines du week-end et de la semaine
  • Lot 2 : Be In Sports
    • Un match le lundi à 20h40 (choix 2).
    • Magazine du lundi soir et un magazine en semaine