La Ligue des champions raisonnablement sur Numéro 23

Alain Weill, président d'Altice France

Durant son audition devant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), vendredi 23 mars, Alain Weill, président d’Altice France et de Nextradiotv (BFM, RMC,…) a insisté sur le fait que Numéro 23, la chaîne gratuite qui devrait être bientôt contrôlée par son groupe, ne diffusera pas régulièrement des matchs de la Ligue des champions, dont Altice a acquis les droits, et ceux de la Ligue Europa, à compter de l’été 2018.

«Vous me demandez si Numéro 23 retransmettra tous les matchs de la Ligue des champions, répondait Alain Weill aux sages de l’instance de régulation. Non, car avec un coût de 350 millions d’euros, cela ferait cher pour une chaîne comme Numéro 23. En revanche, un match de temps en temps, on ne se l’interdit pas. Cela ne serait pas structurant pour la chaîne et ne déstabiliserait pas son modèle économique».

Sport féminin et handisport sur Numéro 23

Alain Weill a aussi confié au CSA être en discussion avec d’autres opérateurs pour éventuellement céder certains droits de la compétition. «Des confrères sont venus nous voir pour que nous leur cédions des droits, on discute avec eux», a-t-il lâché. Le groupe a également précisé la volonté de rendre ses contenus disponibles aux autres distributeurs. Le futur bouquet de chaînes de sport RMC Sport pourra être ainsi disponible auprès d’autres opérateurs que SFR, propriété d’Altice.

Par ailleurs, Alain Weill a indiqué qu’il allait bientôt déposer une demande de convention pour les chaînes RMC Sport (qui succéderont à SFR Sport cet été). Le patron d’Altice France a aussi précisé que Numéro 23 aura «dans quelques semaines une nouvelle dénomination» et que la chaîne, dont la mission est de mettre en avant la diversité, «proposera 10% de sa programmation sportive à du sport féminin et de l’handisport».