Lacoste et Tecnifibre annoncent la naissance de Petits Crocos

Nicolas Préault, Pdg de Tecnifibre.

Marié, six enfants. A peine un an après le rachat de Tecnifibre par Lacoste les deux marques lancent leur première opération commune dans le tennis : les Petits Crocos. Il s’agit de partenariats avec de jeunes joueurs âgés entre 11 et 16 ans. Ces espoirs, six garçons de cinq nationalités différentes, bénéficient d’un encadrement de la part de Lacoste et Tecnifibre qui les équipent de la tête à la raquette. Une première pour les deux marques.

«L’objectif est d’avoir une position unique pour Lacoste te Tecnifibre sur le marché du tennis, explique Nicolas Préault, Pdg de Tecnifibre. Ce travail va encore durer trois ans pour trouver des synergies comme dans le domaine du sport business où déjà l’équipe est commune aux deux marques.» Le premier levier pour installer cette stratégie est le sport performance, c’est-à-dire le haut niveau.

L’ambition du groupe est de bénéficier de joueurs et joueuses entièrement équipés par Lacoste pour la partie textile et Tecnifibre pour la raquette et le cordage. «La priorité est d’avoir un “top player” classé dans les 20 premiers mondiaux le plus rapidement possible,» confie Nicolas Préault. Ce ne sera pas Novak Djokovic, habillé par Lacoste mais jouant avec Head et qui vient de s’incliner en finale des Masters à Londres.

Un Top 3 mondial bientôt

«Justement, c’est le futur Novak Djokovic que nous devons repérer, celui qui sera dans le top 3 mondial à horizon 5 ou 6 ans, poursuit le patron de Tecnifibre. Notre travail est d’identifier les meilleurs talents aujourd’hui et de les accompagner au plus haut niveau.» Un effort pour que ces potentiels futurs cracks restent fidèles à la maison.

Avec le programme Petits Crocos, Lacoste et Tecnifibre espèrent créer une team et aller au-delà de l’individualisme de la discipline. Ainsi, des camps d’entraînement sont planifiés et les jeunes talents se retrouveront régulièrement sur les grandes compétitions comme à Londres aux Masters la semaine passée ou à Roland Garros au printemps prochain.

«En créant cette notion de groupe nous installons une certaine relation avec eux tout en leurs expliquant nos valeurs, assure Nicolas Préault. Nous sommes au-delà d’une relation de business et plus dans l’affect.» Les affaires se porteront quand même mieux si en grandissant ces Petits Crocos dévorent tout.

© SportBusiness.Club. Novembre 2018


Les six “Petits Crocos”.

  • Tiago Pirès (France).
  • Viktor Frydrych (Angleterre).
  • Benjamin Gusic-Wan (Angleterre).
  • Roger Pascual Ferra (Espagne).
  • Luka Talan Lopatic (Slovénie).
  • Antonio Voljavec (Croatie).