Le match pour habiller Paris 2024 est lancé

Équipementiers

C’est l’appel d’offres le plus important de cette rentrée : Paris 2024 vient de lancer la procédure pour choisir l’équipementier des Jeux et des équipes de France olympiques et paralympiques. Ce n’est toutefois que la première étape qui est ouverte, celle de la procédure d’éligibilité des candidats potentiels. Le comité d’organisation (COJO) lancera après un second appel d’offres, restreint cette fois-ci aux entreprises sélectionnées. Pour cette première phase, les documents devront être renvoyés à Paris 2024 au plus tard le 20 septembre. Lacoste, Le Coq Sportif, mais aussi Adidas, Nike ou Puma, entre-autres, devraient être sur les rangs.

Le document publié par le COJO, que SportBusiness.Club s’est procuré, indique que seules les entreprises «dont l’activité principale est la fabrication et le commerce de vêtements» pourront être retenues, qu’elles soient ou pas dans l’univers du sport. Paris 2024 précise également qu’au final pourront être désignées «une ou plusieurs sociétés.» Car cet appel d’offres comprendra plusieurs lots, sans doute trois révèle le document : les deux premiers pour les les athlètes, le troisième pour habiller l’organisation.

Un équipementier commun pour les compétitions

Dans le détail, le premier lot comprend «les tenues de représentation pour l’ensemble des compétitions multisport» des Jeux, c’est-à-dire celles portées lors des cérémonies ou des remises de médailles. Elles sont aussi destinées à habiller la délégation française dans le Village olympique et en dehors. Ce contrat est détenu par Lacoste jusqu’aux Jeux de Tokyo 2020 et est évalué à environ 100.000 pièces. Le montant financier de l’accord est secret : un plancher de 2 millions d’euros annuels a été évoqué par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Le second lot de l’appel d’offres en cours concerne «les tenues de compétition pour les Jeux de Paris 2024.» En clair, une seule et même marque fournira les maillots, shorts et survêtements techniques de tous les sportifs français, olympiques et paralympiques, comme ce fut le cas à Londres 2012 et avant avec Adidas. La marque aux trois bandes habillait l’ensemble de la délégation tricolore sur les terrains et en dehors. Après les Jeux britanniques, le CNOSF a laissé le choix de l’équipementier aux fédérations sportives. A Tokyo 2020, le athlètes français seront en Asics, les basketteurs en Nike/Jordan et les judokas en Mizuno. La durée de vie de ces deux lots s’étale de 2021 à fin 2024, une période couvrant les Jeux d’hiver de Pékin 2022 et, bien-sûr, ceux de Paris 2024.

Volontaires : 1,5 million de pièces

Enfin, le troisième lot rassemble l’ensemble du personnel du COJO, salariés, volontaires, arbitres et officiels ainsi que les équipes participant au relais de la flamme olympique. Ce contrat là débutera un peu plus tôt que les deux précédents, le 1er mars 2020. A Rio 2016, c’était la marque chinoise 361° qui équipait les volontaires. A Paris 2024 le marché serait de 60.000 personnes à habiller soit environ 1,5 million de pièces à fournir. Gigantesque ! Il faut noter que le document de ce premier appel d’offres fait état de la fourniture «d’équipements textiles». Les chaussures seraient donc exclues du périmètre.

Paris 2024 attend de ses équipementiers la fourniture du matériel mais aussi une «contribution financière» ainsi qu’une redevance sur les produits vendus en licence, «avec un minimum garanti.» En contrepartie les marques pourront bénéficier de droits marketing sur Paris 2024 pour une période de 5 ans, dès 2020. Ces droits seront limités, comme pour les partenaires nationaux, à la France, mais ils peuvent être étendus à d’autres territoires. Tout se discute.

Mise à jour, jeudi 5 mars 2020 : Le COJO Paris 2024 a retenu Le Coq Sportif pour les deux premiers lots mis en jeu, les tenues techniques des athlètes français en compétition et les tenues de célébration.

© SportBusiness.Club. Septembre 2019

1 Rétrolien / Ping

  1. Le Coq Sportif équipementier de Paris 2024 | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.