L’audience télé bouleversée par la Coupe du Monde

Nul doute qu’une bonne partie des matchs de la Coupe du monde de football, qui se dispute du 14 juin au 15 juillet en Russie, se retrouvera en tête du classement des plus fortes audiences télé cette année. D’autant plus si l’équipe de France réalise un bon parcours. Mais, le Mondial aura sans doute aussi des répercussions sur l’audience générale de la télévision en France.

L’événement est traditionnellement un moteur pour les ventes de téléviseurs. Cette année, il pourrait s’en écouler 5,2 millions, contre 4,7 millions l’an passé. Plus grands, plus modernes et plus connectés, ces appareils auront une influence sur l’écoute générale du média, et pas uniquement lors de la diffusion des matchs de football. C’est ce qu’explique Julien Ronsavallon, le directeur des départements télévision et internet de Médiamétrie dans une interview vidéo (à regarder ci-dessous).

Selon les chiffres de l’institut d’étude (voir ci-dessous), aujourd’hui 88,6% des foyers disposent d’un écran haute-définition, 60,1% d’un téléviseur connecté à internet, et 10,1% d’un boîtier ou un dispositif OTT (Over the Top). Ces petits boîtiers, comme l’Apple TV ou la Chromecast, permettent aux éditeurs de chaînes de s’affranchir des bouquets TV imposés par les opérateurs ADSL. Leur montée en puissance permet de démocratiser ces offres comme Eurosport Player. L’OTT est l’une des solutions envisagées par SFR pour commercialiser les matches de la Ligue des champions dès l’été 2018.

Le sport : 3% de la grille, 10% des audiences

Justement, la plupart des téléviseurs les plus modernes intègrent maintenant des connections internet directes offrant une connexion en OTT plus facile à ces nouvelles offres télévisuelles. Le renouvellement du parc, poussé par la Coupe du Monde de football, devrait donc permettre la généralisation de cette consommation audiovisuelle, au détriment peut-être, des chaînes traditionnelles et des bouquets commercialisés par les opérateurs télécoms. «Oui, l’OTT est un enjeu majeur pour tous les acteurs du marché, confirme Julien Rosanvallon. Le rythme de développement des plateformes OTT ne faiblit pas. Cela aura des conséquences sur l’évolution des nouveaux usages de la télévision».

Dans son étude «L’année TV», Médiamétrie rapporte par ailleurs qu’en 2017 le sport a représenté 3% du temps des grilles des chaînes nationales hertziennes, mais près de 10% de la consommation totale de la télévision. Traditionnellement, c’est le week-end et en journée que les programmes sportifs réalisent les meilleurs scores, à l’exception des grands matchs de football en prime-time… comme ceux de la Coupe du monde.

 


Médiamétrie : L’année TV 2017

  • 44,4 millions de Français regardent la télévision chaque jour
    dont 4,9 millions sur l’ordinateur, le mobile ou la tablette
  • Durée d’écoute quotidienne de la télévision par français : 3h51 (-1 mn vs 2016)
    • dont 8,7% sur l’ordinateur, le mobile ou la tablette (vs 6,1% en 2015)
    • dont 4,8% sur mobile ou tablette
    • dont 3,5% sur ordinateur
  • Evolution de la durée d’écoute (DEI)
    • 1992 : 3h00
    • 1997 : 3h01
    • 2007 : 3h27
    • 2017 : 3h51

Equipement des foyers

  • Téléviseur HD : 88,6% (+6,9 points en 3 ans)
  • Décodeur numérique à disque dur : 49,9% (+12,3 points)
  • TV connectés : 60,1% (+8,2 points)
  • Boitier OTT : 10,1% (+7,3 points)
    • soit 2,9 millions de foyers
  • Ordinateur : 86,1%
  • Smartphone : 67,7%
  • Tablette numérique : 47,7%

Mode réception des programmes télé :

  • ADSL : 57,8% (+2,9 points depuis 2012)
  • Satellite : 23,4% (-1,3 point depuis 2012)
  • TNT/hertzien : 51% ( -8,6 points depuis 2012)
    • dont 23,8% exclusivement via ce mode
  • 58,7% des Français sont inscrits à un réseau social
    soit 30,7 millions de personnes de plus 15 ans

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*