Le 93 prépare sa Génération 2024

«Plus que d’autres départements, en Seine Saint-Denis nous avons un objectif de réussite», assure Stéphane Troussel, président du Conseil départemental. «Pourquoi ? Parce que les Jeux de Paris se tiendront en grande partie chez nous, répond l’élu. Nous allons accueillir les cérémonies et de nombreuses compétitions, comme l’athlétisme ou la natation. C’est aussi chez nous que logerons les sportifs et les médias».

Toutefois, la Seine Saint-Denis compte aussi briller sur les terrains, sportivement. «On espère beaucoup de médailles», confie Stéphane Troussel. Pour cela, l’élu a lancé l’opération Génération 2024, vendredi 12 janvier. La première promotion compte vingt jeunes espoirs âgés de 13 à 21 ans. Cadets ou juniors, ils sont issus de différents clubs séquano-dionysiens et d’une dizaine de disciplines : lutte, tennis de table, tennis, judo, athlétisme, handball, gymnastique, sport adapté, et karaté, qui d’ailleurs n’est pas encore officiellement au programme des JO 2024. Chacun bénéficiera d’une bourse de 3.000 euros, pour aider leur préparation sportive, et des conseils bienveillants de leur parrain, le boxeur Souleymane Cissokho, médaille de bronze à Rio en 2016 et sociétaire du club de Bagnolet.

«C’est un accompagnement qui manquait en complément du soutien annuel de plus de 8 millions d’euros que fait la Seine Saint-Denis aux grands clubs et comités sportifs départementaux», explique Stéphane Troussel qui Jeudi 18 janvier intégrera le Bureau du Comité d’organisation des Jeux olympiques. Le président du département prévoit d’autres actions autour de Paris 2024 «dans le domaine de la culture et de l’éducation citoyenne». Les médailles de demain se dessinent aujourd’hui. L’héritage des Jeux aussi.