Le basket français se met en Objectif Tokyo

Interview : Raymond Bauriaud. Le directeur marketing et communication de la Fédération française de basket-ball (FFBB) est un homme heureux : ses deux équipes, masculine et féminine, sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Les deux de basket 3×3, discipline qui fera cet été son entrée dans le programme olympique, tenteront de s’y qualifier lors d’un tournoi international organisé en Inde à Bangalore du 18 au 22 mars. La Fédération a lancé un programme de préparation sportif pour les Bleus et une campagne de communication, notamment avec un film documentaire autour de son pôle espoirs (voir ci-dessous).

La FFBB lance “Objectif Tokyo” une marque qui accompagnera la préparation des équipes féminine et masculine pour les Jeux olympiques de cet été. Est-ce une campagne de communication pour le basket français ?

Raymond Bauriaud : «Oui, exactement. C’est à la fois une campagne de communication qui annonce notre qualification pour les Jeux. C’est également une information sur les programmes de préparation purement sportifs qui sont cette année exceptionnels : l’équipe de France féminine et l’équipe de France masculine vont rencontrer les plus grandes nations mondiales avant d’aller aux Jeux olympiques tout simplement parce que le niveau de la France s’est amélioré. Nous sommes maintenant sollicités par les meilleurs pays du monde : l’Espagne, les Etat-Unis, l’Australie… C’est un signe de reconnaissance. “Objectif Tokyo” sera le leitmotiv pour communiquer notamment sur cet événement énorme le 10 juillet à l’Accor Arena avec une double rencontre France / Espagne, chez les femmes et chez les hommes. Cette affiche là est unique.»

Pourquoi est-ce important de communiquer vers le grand-public pour une fédération sportive ?

R.B. : «Bien-sûr, parce que c’est important d’expliquer ce que l’on fait. Nous essayons de faire un travail de qualité et c’est toujours bien de le dire car nous avons des partenaires publics et privés qui nous suivent. C’est une reconnaissance vis-à-vis de leurs investissements : nous leur montrons que nous utilisons bien ces partenariats noués avec nous et montrons le travail de qualité qui est accompli grâce à eux. C’est le cas aussi vis-à-vis de tous nos licenciés et les pratiquants de basket en France. Ils peuvent tous être fiers de leurs équipes de France

Quelles seront les communications des partenaires privés du basket français en perspective des Jeux de Tokyo ?

R.B. : «Certains partenaires s’investissent déjà, comme ceux derrière le 3×3. Ils étaient avec nous lors du récent média-day organisé autour du 3×3 qui est nouveau pour nous. C’est un produit supplémentaire pour le basket français. D’autres partenaires seront présents sur tous les matchs de préparation avant Tokyo, notamment à Paris le 10 juillet. En revanche, cette visibilité s’arrêtera pendant la période olympique, comme cela est demandé par le CIO. Du coup, il est important pour nos partenaires de s’investir avant, durant cette période de préparation.»

Les droits audiovisuels du basket français, championnats et équipes de France, hors grands événements, sont détenus par Altice pour sa chaîne RMC Sport. Le contrat arrive à échéance fin juin 2020. Avez-vous peur d’une baisse d’exposition pour la suite ?

R.B. : «Les relations avec Altice sont excellentes. Je ne crains pas une baisse de l’exposition. On verra ce que donneront les négociations. Aujourd’hui, il n’y a pas de sujet.»

© SportBusiness.Club Février 2020

Raymond Bauriaud, Fédération française de basket-ball

La FFBB fait dans le documentaire

En parallèle du lancement de la campagne pour les Jeux olympiques de Tokyo, la Fédération française de basket-ball (FFBB) a réalisé un documentaire mettant en avant la structure espoirs des équipes de France installée à l’Insep de Paris : «Pôle France Basket Ball». Ce centre a vu sortir 90 joueuses et joueurs en équipes de France, 58 féminines et 32 masculins. Au total, 21 ont réjoint les Etats-Unis, dont 12 hommes en NBA et 9 femmes en WNBA. Le double projet sportif et éducatif proposé par la fédération se réjouit aussi d’afficher 100% de réussite au baccalauréat depuis 2010. Le documentaires est disponible sur Youtube.