Le Crédit Mutuel court vers l’athlé

Athlétisme

La Fédération française d’athlétisme (FFA) doit annoncer ce jeudi 19 septembre un nouveau partenaire : le Crédit Mutuel. La banque mutualiste signe pour cinq ans, c’est-à-dire au moins jusqu’aux Jeux olympiques de Paris 2024, et s’inscrit dans la hiérarchie marketing juste après Asics et Maif, les deux sponsors majeurs de l’athlétisme français. Le Crédit Mutuel rejoint aussi avec les Championnats d’Europe d’athlétisme 2020 organisés dans moins d’un an à Paris. L’entreprise, qui est dans l’assurance et la téléphonie aussi, communiquera uniquement sur le territoire de la banque. En région, le Crédit Mutuel s’associe déjà à de nombreux sports : en Île-de-France, c’est avec le Meeting féminin d’athlétisme du Val d’Oise.

Le logo de la banque ne sera pas visible sur les maillots des athlètes des équipes de France, mais sera présent durant les grands événements organisés par l’athlétisme français : Meeting de Paris de Diamond League, meeting de Paris Indoor ou Championnats de France Elite. L’engagement du Crédit Mutuel se traduit aussi par un accompagnement des athlètes, notamment les espoirs, et une association au programme de soutien des jeunes athlètes de la FFA pour les aider à suivre leur double carrière : sportive et professionnelle.

Une aide aux clubs et aux dirigeants

Mais, c’est surtout dans les territoires que ce partenariat sera déployé. Ainsi, les agences du Crédit Mutuel, proposeront aux dirigeants des ligues régionales et des clubs des programmes de formation, notamment autour de la gestion d’associations. La banque, dont l’objectif est aussi de gagner des clients, pourra aussi proposer aux licenciés des offres financières. De son côté, la FFA organisera des opérations d’incentives pour les collaborateurs du Crédit Mutuel, dont des réunions d’athlétisme entre collègues.

«C’est évidemment une bonne nouvelle, se réjouit Souad Rochdi, directrice générale de la FFA. Nous récoltons les fruits du programme marketing que nous avons lancé il y a quelques mois.» Et les fers sont au feu avec l’espoir de signer d’autres partenaires dans les prochains mois. «Au-delà de la visibilité, nous avons mis en place des programmes d’activation très intéressants, notamment autour de l’équipe de France féminine,» indique Souad Rochdi. Le message est passé.

©️ SportBusiness.Club. Septembre 2019