Le Marathon des Sables sans partenaire titre

La célèbre épreuve de course à pied, qui débute ce samedi 9 avril, n’a plus de partenaire titre cette année. Le budget est quasiment bouclé grâce aux inscriptions. Les sponsors, tel l’équipementier Waa, profitent de la notoriété de l’épreuve, véritable laboratoire pour leurs produits.

C’est une petite indépendance que retrouve le Marathon des sables. Pour sa 31e édition, qui débute ce samedi 9 avril dans le désert sud-marocain, l’épreuve de course à pied n’aura pas de partenaire titre. La marque de thé Sultan, associée à l’événement durant six ans, n’a pas poursuivi l’aventure. «Finalement, cela nous permet de retrouver l’origine de notre marque, confie Patrick Bauer, créateur et patron du Marathon des sables. Et nous avons fait le choix de ne plus associer la course à une entreprise car un “namer” peut bloquer d’autres sponsors potentiels

80% du budget avec les inscriptions

Le Marathon des sables est une épreuve atypique: 250 km à parcourir en six étapes dans les dunes de sable et sous le soleil saharien. Un challenge auquel répondent chaque année quelque 12 000 participants. Les inscriptions sont d’ailleurs les premières ressources de l’organisateur, Atlantide Organisation: «Elles représentent environ 80% d’un budget de 4,5 à 5 millions d’euros, indique Patrick Bauer. Le solde, ce sont les sponsors

Le Marathon des sables s’appuie sur trois partenaires principaux: le groupe industriel marocain Holmarcom, l’eau marocaine Sidi Ali et les balises GPS Spot, auxquels s’ajoutent plusieurs fournisseurs, tels Compress Sport, Transavia, Terres d’aventure et l’équipementier Waa.

Les concurrents, ambassadeurs de marque

Waa, fabricant français de matériels pour coureurs de trail (sacs à dos, accessoires, vêtements, etc.), a d’ailleurs construit son succès sur cette course. Cyril Gautier, créateur de la marque et ancien participant, a développé son activité à l’international en moins de trois ans grâce à l’épreuve. Son entreprise, qui devrait réaliser 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, propose aussi une gamme complète Marathon des sables. «L’Asie représente maintenant 65% de nos ventes, indique Cyril Gautier. Notre communication, c’est le bouche-à-oreille.» Les meilleurs ambassadeurs de la marque sont donc les concurrents qui terminent l’une des épreuves sportives les plus difficiles du monde.

Article publié dans Stratégies le 8 avril 2016 par Bruno Fraioli.

1 Rétrolien / Ping

  1. Les projets de développement du Marathon des Sables | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.