Le marché du running en 2018

Etudes

Etudes. Avec une croissance de 40% en 5 ans, le marché direct du running, chaussures et textile, se porte plutôt bien. Toutefois, l’année 2018 a été légèrement en recul, selon l’étude présentée par NPD Group (voir les chiffres ci-dessous) lors du Salon du Running, à Paris : – 4% par rapport à 2017, à 720 millions d’euros. «Le marché global du running, en incluant les équipements connectés par exemple, est estimé à 1 milliard d’euros», indique David Richard, directeur Sport France chez NPD.

Le cabinet d’études explique cette baisse par le fait qu’une grande partie des chaussures, qui représentent environ les deux tiers du marché en valeur, se sont écoulées lors d’offres promotionnelles. «44% des chaussures sont achetées avec un discount, relève l’expert. Le prix moyen d’une paire s’élève à 51 euros, alors qu’il se monte à 73 euros en Allemagne. Cela signifie que chez nous le marché est tiré par les produits d’entrée de gamme.»

Le cabinet NPD estime que le secteur devrait mieux communiquer afin que la population des runners se dirige plutôt vers des produits plus techniques et adaptés à la pratique. «Chez les femmes, la moitié des chaussures achetées sont destinées à d’autres usages que la course à pied, explique David Richard. Les femmes représentent 40% des ventes mais seulement 33% en valeur.» Les jeunes sont, selon NPD Group, l’autre cible à viser car 55% des acheteurs en running sont âgés de plus de 35 ans.

© SportBusiness.Club. Avril 2019


Les tendances du marché du running

Marché du running France en chiffre d’affaires

  • 2013 : 512 millions d’euros
  • 2014 : 560 millions d’euros
  • 2015 : 660 millions d’euros
  • 2016 : 569 millions d’euros
  • 2017 : 749 millions d’euros
  • 2018 : 720 millions d’euros
    • Chaussures : 454 millions d’euros (prix moyen 51 euros)
      • Hommes : 298 millions (prix moyen 55 euros)
      • Femmes : 156 millions (prix moyen : 45 euros)
    • Textile : 266 millions d’euros

Marché du running en France en volume

  • 2013 : 6,3 millions de paires
    • Hommes : 3,9 millions
    • Femmes : 2,4 millions
  • 2014 : 7 millions de paires
    • Hommes : 4,3 millions
    • Femmes : 2,7 millions
  • 2015 : 8,4 millions de paires
    • Hommes : 5 millions
    • Femmes : 3,4 millions
  • 2016 : 8,5 millions de paires
    • Hommes : 5 millions
    • Femmes : 3,5 millions
  • 2017 : 9,1 millions de paires
    • Hommes : 5,3 millions
    • Femmes : 3,8 millions
  • 2018 : 8,9 millions de paires
    • Hommes : 5,4 millions
    • Femmes : 3,5 millions

Part des ventes on-line en France

  • 2013 : 11%
  • 2014 : 14%
  • 2015 : 13%
  • 2016 : 15%
  • 2017 : 16%
  • 2018 : 19%

Autres observations

  • 44% des chaussures vendues lors d’offres promotionnelles.
  • 60% des chaussures femmes achetées pour le sport ne sont pas principalement destinées pour la pratique du running.
  • lors de l’achat, le facteur marque est important dans 12% des cas chez les hommes et 7% chez les femmes.
  • 55% la part des acheteurs de plus de 35 ans (vs 56% en 2013).

Source : NPD Group / Comsumer Tracking Service


Etude running « compétiteurs »

Profil du compétiteur.

  • Age : 42 ans
    • vs pratiquant : 40 ans
  • Homme 65% / Femme 35 %
    • vs pratiquant : Homme 52% / Femme 48%
  • Fréquence : 2,8 séances par semaine
    • vs pratiquant : 1,6 séance par semaine
  • Participation à une course : 4 par an
    • vs pratiquant : 1,3 course par an
  • Sur-représentation des CSP+

Raison de pratique du running.

  • Femmes : détente, partager son expérience, entretien.
  • 18-24 ans : sensation, dépasser ses limites, amusement, compétition.
  • Plus de 55 ans : santé, plaisir, rencontres

Lieux de pratique du running.

  • Ville : Hommes 55% / Femmes 57%
    • Sur-représentation des 18/35 ans
  • Parcs urbains : Hommes 30% / Femmes 34%
  • Forêts : Hommes 55% / Femmes 42%
  • Campagne : Hommes 59% / Femmes 53%
    • Sur-représentation des plus de 45 ans
  • Montagne : Hommes 17% / Femmes 13%
  • Salles de sport : Hommes 12% / Femmes 19%
  • Piste d’un stade : Hommes 32% / Femmes 28%
    • Sur-représentation des 18/24 ans
  • Intention de participation à une course dans les 12 prochains mois
    • Plus de courses : 40%
    • Autant de courses : 54%
    • Moins de courses : 7%
  • Intention de participation à une course dans les 12 prochains mois
    • Course sur route : 81%
    • Trail : 74%
    • Ultra-trail : 18%
    • Courses ludiques : 9%
    • Ekiden : 7%
    • Cross-country : 7%
    • Courses à obstacles : 7%

Facteurs déterminants lors de l’achat.

  • Sites internet spécialisés : 60%
    • Sur-représentation des hommes
  • Vendeurs en magasin : 55%
    • Sur-représentation des femmes
  • Partenaires d’entrainement : 31%
  • Presse magazine spécialisée : 27%
  • Fiches techniques des sites e-commerce : 25%
  • Fiches techniques en magasin : 24%
    • Sur-représentation des 18/24 ans
  • Forums spécialisés running : 22%
  • Salons running : 13%
    • Sur-représentation des femmes et des plus de 55 ans
  • Blogs : 9%
  • Facebook : 8%
  • Newsletters de marques : 8%
  • Instagram : 5%
  • Twitter : 0%

Lieux d’achat des chaussures.

  • Enseignes multisports : 24%
    • Intersport : 6%
    • Go Sport : 3%
    • Décathlon : 13%
    • Sport 2000 : 2%
  • Enseignes spécialisées : 27%
    • Spécialistes running : 27%
  • Autres magasins de sport : 3%
  • Enseignes de marques : 15%
    • Magasins : 6%
    • Sites e-commerce : 9%
  • Pure-players : 19%
    • Sites e-commerce spécialisés : 19%
  • Sites e-commerce généralistes : 1%
  • Sites e-commerce multisports : 0%
  • Dans son club (si licencié) : 0%
  • Sur les villages de courses ou salons : 1%

Lieux d’achat du textile.

  • Enseignes multisports : 53%
    • Intersport : 8%
    • Go Sport : 3%
    • Décathlon : 41%
    • Sport 2000 : 21%
  • Enseignes spécialisées : 11%
    • Spécialistes running : 11%
  • Autres magasins de sport : 2%
  • Enseignes de marques : 12%
    • Magasins : 6%
    • Sites e-commerce : 6%
  • Pure-players : 10%
    • Sites e-commerce spécialisés : 10%
  • Sites e-commerce généralistes : 1%
  • Sites e-commerce multisports : 0%
  • Dans son club (si licencié) : 1%
  • Sur les villages de courses ou salons : 1%

Source : L’Union Sport & Cycle / 3e édition, octobre 2018