Le PSG champion d’Europe du rendement par place

L’UEFA a publié son étude annuelle de statistiques économiques concernant les équipes européennes de clubs. L’étude concerne pour la majeure partie la saison 2018/2019. Mais l’instance européenne a également observée la période 2019/20. Elle couvre 54 pays et 712 clubs chez les hommes et 485 chez les femmes. Le Paris Saint-Germain, distancé par les clubs anglais en termes de recettes audiovisuelles, se replace grâce à ses revenus marketing et billetterie particulièrement optimisés.


Qui sont les sponsors des clubs ?

Les enseignes de distribution et les sites de paris sportifs ou loteries sont les secteurs les plus présents parmi les sponsors maillots principaux des équipes de première division en Europe en 2018/2019. Ces deux secteurs s’affichent sur 10 clubs supplémentaires par rapport à la saison précédente. L’UEFA relève aussi que 30% de ces sponsors sont nouveaux pour les équipes et clubs et que 15% des clubs avaient débuté la saison sans sponsor de maillot principal, un taux en augmentation d’un point. L’instance a également comptabilisé que 46% des clubs avaient un sponsor sur les manches des maillots et 29% sur les shorts.

  • Secteurs présents sur les maillots des clubs
    • Distribution : 17%
    • Paris sportifs / Loteries : 13%
    • Banques / Assurances : 10%
    • Entreprises / Corporate : 9%
    • Produits industriels : 7%
    • Transport / Automobile : 7%
    • Tourisme : 6%
    • Energie : 6%
    • BTP / locations : 5%
    • Télécom : 4%
    • Autres : 2%

Coté équipementiers, 53 marques se partagent les équipes des 54 ligues étudiées durant la saison 2019/2020. C’est 9 de moins que durant la saison précédente. Nike est la marque la plus représentée avec une part de marché de 19% de l’ensemble des clubs de première division en Europe. Elle est présente dans 48 championnats sur 54, contre 43 pour Adidas. Par ailleurs, 83% des équipes ont débuté la saison 2019/2020 avec le même équipementier.

  • Part de marché des équipementiers
    • Nike : 19%
    • Adidas : 17%
    • Joma : 11%
    • Macron : 10%
    • Puma : 7%
    • Autres : 36%
  • Revenu par place
    • Paris Saint-Germain : 93,3 euros
    • Barcelone : 92,8 euros
    • Real madrid : 86,6 euros
    • Hambourg : 84,1 euros

Quels ont les revenus des clubs ?

Les revenus des clubs européens de première division ont augmenté de 80% au cours des dix dernières années, passant de 11,719 milliards d’euros en 2009 à 21,083 milliards en 2018. Dans le même temps, la part de ceux des championnats du Top 5 (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie et France) est passée de 69% à 75%. Le principal poste de revenus des clubs sont les droits TV pour plus d’un tiers. Ces ressources ont augmenté de 114% en dix ans selon le rapport de l’UEFA. Sur cette même période, ce sont les primes versées par l’instance sportive qui ont explosé : +245%.

  • Revenus totaux des clubs par ligue
    • Angleterre : 5,4 milliards d’euros
    • Allemagne : 3,2 milliards d’euros
    • Espagne : 3,1 milliards d’euros
    • Italie : 2,3 milliards d’euros
    • France : 1,7 milliards d’euros
    • Russie : 752 millions d’euros
    • Turquie : 748 millions d’euros
    • Pays-Bas : 497 millions d’euros
    • Portugal : 440 millions d’euros
    • Belgique : 391 millions d’euros
  • Evolution des revenus totaux des clubs par ligue
    • 2009 : 11,719 milliards d’euros
    • 2010 : 12,774 milliards d’euros
    • 2011 : 13,186 milliards d’euros
    • 2012 : 14,066 milliards d’euros
    • 2013 : 15,016 milliards d’euros
    • 2014 : 15,764 milliards d’euros
    • 2015 : 16,865 milliards d’euros
    • 2016 : 18,466 milliards d’euros
    • 2017 : 20,102 milliards d’euros
    • 2018 : 21,083 milliards d’euros
  • Répartition des recettes des clubs
    • Droits TV domestiques : 37% (7,9 Md€)
    • Sponsoring : 22% (4,7 Md€)
    • Billetterie : 15% (3,1 Md€)
    • Primes UEFA : 10% (2,1 Md€)
    • Commercial : 8% (1,7 Md€)
    • Autres : 7% (1,6 Md€)

Combien de supporteurs suivent clubs ?

Au total 105 millions de personnes se sont rendues dans les stades pour encourager leur club lors de la saison 2018/2019, soit une augmentation un peu inférieure à 2%. L’affluence moyenne lors d’un match de première division en Europe est d’un peu moins de 9.000 spectateurs, note l’UEFA. Quinze clubs dépassent le million de spectateurs sur la saison, dont le FC Barcelone qui affiche le record avec 1,436 spectateurs au Camp Nou. Aucune équipe française n’a franchi ce cap. La Coupe du Monde 2018 a eu un impact sur la fréquentation cette saison.

En terme de revenus, la billetterie continue à 15% des recettes des clubs en moyenne, et les clubs français sont particulièrement efficaces sur ce critère car le Paris Saint-Germain est 6e de ce classement et l’Olympique Lyonnais 19e. En revanche, le champion d’Europe du revenu par place est le PSG avec 93,30 euros par siège occupé.

  • Revenus de billetterie par club
    • Barcelone 164 M€ (24% des revenus)
    • Real Madrid : 146 M€ (19%)
    • Bayern Munich : 122 M€ (19%)
    • Arsenal : 112 M€ (25%)
    • Manchester United : 107 M€ (16%)
    • Paris Saint-Germain : 100 M€ (18%)

 


Qui possède les stades ?

L’UEFA note que la propriété des stade par son club résident est plutôt l’exception : seulement 12% des équipes détiennent directement leur stade. Si en Angleterre (15 clubs sur 20), Allemagne (11 / 18), Irlande (6 / 12), Écosse (10 / 12) et Espagne (15 / 20), la moitié des clubs de première division font entrer leur stade dans leurs actifs, en France, c’est seulement le cas pour un club, l’Olympique Lyonnais.

  • Propriétaires des stades des clubs européens
    • Le club directement : 12%
    • La Ville ou l’Etat mais location-gérance par le club : 2%
    • Entité du groupe propriétaire du club : 4%
    • Partiellement inclus comme actif du club (location bail) : 14%
    • La Ville ou l’Etat sans location-gérance du club : 51%
    • Autre propriétaire (hors club) : 17%

Sur les dix dernières années, de 2010 à 2019, l’UEFA a comptabilisé 241 nouveaux stades ou projets concrétisés. La majorité (56%) concerne des enceintes de 5.000 à 20.000 places, et 9% de plus de 50.000 places comme le stade Loujniki en Russie (81.000 places). Au total, 48% sont de nouvelles constructions, 14% des re-constructions, et 38% des rénovations. Enfin, seuls 15% des équipes évoluent dans un stade ayant un naming commercial et un peu plus de la moitié des ligues professionnelles européennes ont un partenaire titre pour la championnat.


Qui sont les clubs les plus riches ?

Les 30 clubs les plus riches d’Europe concentrent près de la moitié des revenus (48,6%) générés par l’ensemble des clubs des ligues européennes de première division. Leur chiffre d’affaires augmentent même plus vite que la moyenne de tous les clubs : 9% pour le Top 30 contre 4,8% pour l’ensemble. Seulement deux clubs français figurent dans les trente premiers : le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais.

Revenus totaux par club

  1. Real Madrid : 751 M€ (+11%)
  2. Barcelone : 692 M€ (+6%)
  3. Manchester United : 666 M€ (-2%)
  4. Bayern Munich : 629 M€ (+7%)
  5. Manchester City : 558 M€ (=)
  6. Paris SG: 546 M€ (+9%)
  7. Liverpool : 514 M€ (+20%)
  8. Chelsea : 501 M€ (+19%)
  9. Arsenal : 453 M€ (-8%)
  10. Tottenham : 430 M€ (+21%)

30. Ol. Lyonnais : 164 M€ (-17%)