Le PSG handball ouvre le monde à GFI

Handball

Ils grandissent ensemble. Le PSG Handball et GFI entament leur huitième saison de partenariat et s’ouvrent tous deux à de nouveaux horizons. Le club de la capitale et des frères Karabatic vise la Coupe d’Europe. Pour l’entreprise de services du numérique, c’est un développement à international. «Notre engagement avec le Paris Saint-Germain Handball a effectivement évolué avec le temps, explique Marion Latapy, responsable communication et sponsoring au sein du groupe GFI. A la base, nous étions venus pour améliorer notre marque employeur. Cela se poursuit, mais avec un champ beaucoup plus large

Avec une cible BtoB, GFI cherchait il y a huit ans à se faire connaître en Ile-de-France où, à l’époque, était réalisée la moitié des recrutements de l’entreprise. Le handball a été un élément de différenciation fort pour la société et l’association à la marque PSG a fait la différence. «Aujourd’hui, nous continuons à recruter beaucoup, soit 3.000 personnes en France et 5.000 à l’étranger, poursuit Marion Latapy. Nous sommes maintenant présents dans 21 pays

Coté activations, GFI a également changé de braquet. Les programmes d’hospitalités ne sont plus réservés à la salle parisienne du club, le Stade Pierre de Coubertin, Porte de Saint-Cloud. «Nous valorisons beaucoup ce partenariat à l’international, poursuit la responsable communication et sponsoring de GFI. Nous communiquons aussi beaucoup en interne pour développer le sentiment d’appartenance de nos collaborateurs. Tout le monde joue le jeu, même les handballeurs.» L’an passé, une campagne publicitaire a associé employés et joueurs. Par ailleurs, plusieurs enfants de salariés de GFI ou de clients sont aussi régulièrement sélectionnés comme Escorts Kids lors des matchs à domicile.

«Un partenariat intelligent»

L’entreprise assure que cette montée en puissance ne s’est pas accompagnée d’une inflation des droits. Signé en 2018, l’actuel accord, dont le montant reste confidentiel, court jusqu’en 2021. «Nous sommes dans un partenariat intelligent où chacun apporte à l’autre, assure Marion Latapy. Notre baromètre pour estimer le retour sur investissement est le taux de remplissage de nos places hospitalités, très proche de 100%. Le nombre de maillots demandés par nos services, pour des cadeaux et jeux concours, ou par nos collaborateurs, est également révélateur de l’intérêt de ce partenariat : nous en écoulons plusieurs centaines

GFI mesure quand même les retombées médias de la visibilité de la marque, dans les pages sports des magazines, mais aussi en publicité. «Quand Be In Sports fait une campagne pour faire la promotion du championnat sur ses antennes, c’est avec un maillot du PSG en avant, et notre marque profite de cette exposition,» se réjouit Marion Latapy. Décidément, ils sont inséparables.

© SportBusiness.Club Septembre 2019