Le Roc d’Azur prêt à passer une nouvelle vitesse

Le soleil automnal brille encore sur la base nature de Fréjus, dans le Var. De quoi ravir les 20.000 participants de la 36e édition du Roc d’Azur. L’événement VTT, qui se tient jusqu’à dimanche 13 octobre, fait le plein. Comme chaque année. Le salon du cycle, organisé en parallèle devrait recevoir plus de 100.000 visiteurs, ce qui en fait le plus grand du monde. «Toutes les marques de VTT sont là, la plupart des marques de cycles aussi,» se réjouit Pascal Quatrehomme, responsable du Roc d’Azur chez Amaury Sport Organisation (ASO). Sur 28.000 mètres carrés, le salon rassemble 300 exposants.

Si coté salon et partenaires (voir ci-dessous) tout va bien, en revanche le Roc d’Azur semble stagner au niveau de la participation. Les nombres de coureurs et visiteurs sont stables depuis quelques années. «Nous ne connaissons pas les raisons précises, confie Pascal Quatrehomme. Les fidèles sont toujours là.» Ce sont les occasionnels qui manquent au départ. ASO a lancé une étude pour comprendre pourquoi une grande partie du peloton ne revient pas d’une année sur l’autre.

35 épreuves organisées

Justement, pour attirer de nouveaux publics, ASO a créé des épreuves autour des nouvelles pratiques du vélo : un raid de deux jours dans l’arrière pays avec des Gravels, ces VTT équipés de gros pneus, une course réservée aux vélos électriques, ou un triathlon. Cette année ce n’est pas moins de 35 épreuves différentes qui sont organisées durant 5 jours. Certains pensent que ce peut être un peu trop.

«La problématique est de trouver la bonne solution pour faire évoluer l’événement notamment en faisant augmenter l’expérience des participants, poursuit le patron du Roc d’Azur. Mais tout cela sans relever fortement les tarifs d’inscription.» Et dans un contexte où les frais d’organisation augmentent, eux, notamment en raison de la sécurisation du site, mais aussi à cause des propriétaires de terrains du massif des Maures, où passe le parcours, qui augmentent leurs prix. L’équation n’est pas facile. Malgré tout, le Roc d’Azur reste un événement rentable pour ASO, notamment grâce au salon qui, selon nos informations rapporte plus des deux-tiers des recettes.

©️ SportBusiness.Club Octobre 2019


Les partenaires du Roc d’Azur 2019

Partenaire majeur : Canyon. Partenaires officiels : Alltricks.com, Mavic. Fournisseurs officiels : Bid Racer, Hutchinson, Oakley, Selle Italia, Serre-Chevalier-Vallée Briançon. Supporters officiels : Abus, Banane de Guadeloupe et Martinique, Thule. Partenaires institutionnels : Ville de Fréjus, Ville de Roquebrune-sur-Argens, Ville de Sainte-Maxime. Partenaire média : Fun Radio.


A Fréjus le Roc rapporte gros

Installé sur la base nature de Fréjus depuis 1997, le Roc d’Azur est pour la cité du Var un événement très rentable. L’édition 2018 aurait, selon une étude réalisée par la municipalité et Amaury Sport Organisation, généré 5,6 millions d’euros de retombées économiques. Une somme répartie principalement entre l’hébergement (3,3 millions) et la restauration (2 millions). «Nous avons constaté aussi une augmentation de 30% de la fréquentation de nos musées durant la période du Roc d’Azur, indique Christophe Chioccia, adjoint au Maire, délégué au tourisme, notamment. Le VTT et toutes les activités créées autour sont désormais essentiels pour nous.» La Municipalité RN met gracieusement à disposition du Roc d’Azur le site de la base nature, ainsi que plusieurs personnels municipaux, mais ne paie aucun droit à ASO, comme c’est le cas pour une ville étape du Tour de France.