Le rugby français s’aime décalé

Rugby

Le rugby cassoulet est resté dans les placards de la cuisine. C’est au milieu de tags et d’oeuvres de street-art que la Ligue nationale de rugby a lancé la nouvelle saison des championnats de France de Top 14 et Pro D2. Le lieu, un ancien entrepôt parisien de la SNCF, n’a pas été choisi par hasard.

«C’est plutôt symbolique de la volonté d’ouverture de la Ligue nationale de rugby, explique Thomas Otton, directeur de la communication de la l’instance sportive. L’objectif est de ne pas rester dans notre microcosme et cet univers décalé offre une image plus jeune au rugby français.»

Pour cela, la Ligue tente les innovations. Depuis deux ans, les demi-finales sont concentrées dans une ville-hôte (Marseille en 2017, Lyon en 2018) désignée par la Ligue. Cet événement donne ainsi l’occasion de festivités autour de l’ovalie. «Bordeaux en 2019 sera durant deux jours aux couleurs du Top 14, assure Thomas Otton. Il y aura de nouvelles surprises et événements, tout comme lors de la finale.» Le 2 juin dernier c’est Mika qui avait enflammé le Stade de France pour un show de clôture particulièrement réussi.

Cette année, la LNR crée un “fan-day”, un week-end événementiel, fin septembre, où seront concentrés de grandes affiches du calendrier et plusieurs derbys. A cette occasion, les supporteurs seront invités à venir déguisés dans les stades. «On reste dans l’ADN du rugby tout en sortant des sentiers battus», affirme Thomas Otton qui a réservé un costume de tagueur pour cette journée particulière.


Des matchs du Top 14 en clair ?

Comme l’an passé, Canal+, détentrice des droits exclusifs de tous les matchs du Top 14, pourrait diffuser au moins un match du championnat sur une des chaînes en clair du groupe. En décembre 2017, le match Toulon/Lyon avait été programmé sur C8 et avait attiré 676.000 téléspectateurs. Une bonne performance. La Ligue nationale de rugby a évidemment applaudi cette initiative. Chez Canal+ on affirme qu’aucune décision n’a encore été prise pour cette saison.


Paul Goze ne changera pas sa photo sur Twitter

C’est non. Paul Goze, président de la Ligue nationale de rugby a affirmé qu’il ne changerait pas la proto de son profil sur son compte Twitter ouvert l’an passé. «Bien sûr que c’est moi, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse de rentrée du Top 14. C’était moi à 20 ans, et cette photo me ressource». En revanche, le président de la LNR n’a pas apprécié le photomontage réalisé entre son portrait et celui de Bernard Laporte : «Non, ça ne me plait pas, mais même déjà moi, au naturel, je ne me plait pas». C’est dit.


Les partenaires de la LNR

  • Top 14. 
    • Partenaires majeurs : Orange, Société Générale.
    • Partenaires officiels : GMF, Land-Rover.
    • Diffuseur officiel : Canal+.
    • Fournisseurs officiels : Les opticiens mutualistes, Gedimat, Andros.
    • Partenaire des arbitres : La Poste.
    • Chronométreur officiel : Tissot.
  • Pro D2.
    • Partenaire majeur : Les opticiens mutualistes.
    • Partenaires officiels : Orange, Société Générale, GMF.
    • Diffuseurs officiels : Eurosport, Canal+ Sport, France 3.
    • Partenaire des arbitres : La Poste.
    • Chronométreur officiel : Tissot.

Source : site LNR.fr 20 août 2018