Le Sport-Up Summit a fait transpirer les start-up

Reportage. Un esprit sain dans un corps sain. Les initiateurs du Sport Up Summit ont fait leur devise de la citation de Juvénal : «Mens sana in corpore sano». A Font-Romeu, où s’est tenue la 4e édition de ce concours de start-up de la sport-tech, une journée de travail débute par un réveil musculaire. A 7h30, tout le monde est convoqué en sweet rouge sur la piste d’athlétisme flambant neuve du CREPS. Au menu : petites foulées et exercices d’assouplissement rythmés par les coups de sifflets d’un coach sportif. Tandis que tout ce petit monde souffle, à l’horizon, les premiers rayons de soleil s’élèvent au-dessus des contreforts pyrénéens. Une douche, un café et au boulot.

Organisé par Ad’Occ Sport, structure de la Région Occitanie, le Sport Up Summit n’est pas un événement comme les autres. De part le lieu déjà. Le CNEA (Centre national d’entraînement en altitude) de Font-Romeu plonge les 30 concurrents dans un univers particulier : à 1.850 mètres d’altitude, entre la patinoire, les deux bassins de la piscine et les salles d’entraînement ou de musculation, les start-upeurs croisent les élèves des sections sport-études et quelques athlètes de haut niveau en préparation. Eux qui tentent d’apporter de l’innovation dans le sport sont au bon endroit.

Le pitch comme moment de vérité

Univers sportif et détendu certes, mais ambiance de travail surtout. Durant deux jours, les candidats n’ont pas fait de tourisme. Installés dans le gymnase, ils ont suivi un emploi du temps rythmé au centième de seconde : ateliers (“Tenez le cap”, “Construisez votre stratégie de jeu”, “Entrez dans le stade”…), tables-rondes avec des personnalités de l’économie du sport (Frédéric Sanaur de l’Agence nationale du Sport, Dominique Carlac’hu de Medef Sport, Christine Fabresse de BPCE…) et surtout échanges avec les trois coachs attribués par tirage au sort : des professionnels, experts dans l’univers du sport ou de l’entreprise.

L’objectif final pour les 30 candidats est le pitch du samedi matin ! Terme du concours, c’est le moment de vérité : 3 minutes de présentation, seul sur scène, et 5 minutes de questions. Pas une seconde de plus ! Au bout c’est la consécration et un chèque de 3.000 euros… ou pas. Pour certains, le discours et la prestation sont rodés. Pour d’autres, c’est plus hésitant et quelques fois l’exercice fait perdre les moyens : «Aïe, je ne sais plus où j’en suis dans ma présentation…» Pas de temps mort toléré. Tant pis.

Face aux candidats, attentifs, les sept membres du jurys écoutent, prennent des notes, questionnent et jugent les présentations sur cinq critères : pertinence du projet, positionnement stratégique, marché attaqué, stratégie de développement et… avis général. La forme a donc son importance aussi. Dans l’auditorium, la présentation de Franck Si-Hassen de Rematch, pour la catégorie “Impulsion”, a séduit les jurés. Gagné pour le Bordelais. Il devrait même être invité à la Global Sports Week, en février 2020 à Paris, pour défendre son projet devant une audience internationale. Le centre de Font-Romeu a été construit pour préparer les Jeux Olympiques de Mexico en 1968. De ce sommet de l’Occitanie, on peut effectivement voir le monde.

© SportBusiness.Club Octobre 2019


Les vainqueurs par catégorie

Catégorie Révélation :

  • 1er : Cryo Socks, Guillaume Modelski (Hérault)
  • 2e : Sportime, Jennane Saad (Maroc)
  • 3e : Haptools, Julien Couture (Haute-Garonne)
  • Coup de coeur : Apa’ Moov, Tanguy Dréan (Morbihan)
  • Bump, Erwan Le Yaouanq (Pyrénées-Orientales)
  • Système e By Irma, Luce Molinier (Morbihan)
  • U-Max, Frédéric Lanore (Puy-de-Dôme)
  • Nolio, Alexandre Bouquet (Isère)
  • Echoguide, Laurent Pasquier (Isère)
  • Second Breath, Aloïs Griffon-Monnet (Canada)

Le Jury :

  • Catherine Peyroux, Pépite LR
  • Gilles Bonny, Caisse des Dépôts
  • Catherine Trevet, SNCF
  • Laurent Ciubini, Fédération française de natation
  • Nicolas Léonel, Mazars
  • Line Malric, Université Toulouse III
  • Jérémie Ribourel, Narbonne Volley

Catégorie Impulsion

  • 1er : Rematch, Franck Si-Hassen (Gironde)
  • 2e : My Sport Market, Thibault Barthez (Hérault)
  • 3 : Skorpion ESC, Geoffroy Lacour (Hérault)
  • Coup de cœur : Cyclo Power Factory, Fabrice Vernay (Paris)
  • Les Déchaînés, Nicolas Faydide (Paris)
  • Bénégo, Emmanuel Aujouannet (Val-de-Marne)
  • Les Storyvores, Catherine Feunteun (Hérault)
  • Runmotion Coach, Guillaume Adam (Savoie)
  • Wheelness, Pierre Finot (Hauts-de-Seine)
  • ST7 Sport & Technologie, Carlos Pinéda (Pyrénées-Atlantiques)
  • My Rookie, Eric Anselme (Tarn)
  • M Sport Technology Limited, Nicolas Mejri (Irlande)
Franck Si-Hassen de Rematch

Le Jury :

  • Nadia Pellefigue, Région Occitanie
  • François Beauchard, Creps Occitanie Montpellier / Font Romeu
  • Charles Frémont, Le Tremplin
  • Armelle Kus Saint Supery, Fédération française de football
  • Benoît Viguier, BPCE
  • John Gricy, Allianz
  • Christophe Carniel, Vogo

Catégorie Tremplin

  • 1er : Sporga Developpement, Jacky Gasteceau (Haute-Garonne)
  • 2e : Cryo Control, Bertrand Avignon (Haute-Garonne)
  • 3e : Openium, Hugues Peytavin (Puy-de-Dôme)
  • Comiti, Arnaud Roussel (Hérault)
  • Devint Technology, Régis Gendraud (Pyrénées-Orientales)
  • Sophie Duarte Communication, Sophie Duarte (Haute-Garonne)
  • Equivisio, Isabelle et Didier Meranger (Gers)
  • Devaga SARL, Abdelhamid Boukhrisse (Maroc)

Le Jury :

  • Kamel Chibli, Région Occitanie
  • Laurent Thieule, Think Tank Sport & Citoyenneté
  • Virginie Normand, Caisse d’Epargne
  • Christelle Mathieu, Ad(Occ / Créalia
  • Philippe Adge, Ordre des Experts Comptables
  • Denis Sobra, Coleador Training
  • Arnaud Courqueux, Eovi MCD