Le volley-ball rejoint Sport en France

Le championnat de France de volley-ball aura droit à sa diffusion télé sur Sport en France, la chaîne du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) opérée par Media 365 (Reworld). Un accord a été trouvé avec la Ligue nationale de volley-ball (LNV) pour la retransmission en direct de 25 matchs, hommes et femmes puisque la structure possède la particularité d’englober les deux compétitions. L’opération s’appuie sur la subvention versée par l’Agence nationale du sport (ANS) via le fond d’aide à la production audiovisuelle dont a déjà bénéficié le handball féminin.

Très concrètement, l’ANS versera cette saison 150.000 euros afin de financer les images des matchs : 50.000 euros sont destinés à compléter la plateforme LNV TV qui diffuse déjà des matchs sur internet grâce à des dispositifs techniques légers installés dans les salles ; 100.000 euros iront à la diffusion télé sur Sport en France. Cette somme est complétée par 100.000 euros versés par la Ligue et venant des clubs, ainsi que de 10.000 euros d’un partenariat signé avec Molten, fabricant de ballons. Avec l’investissement de Sport en France, l’enveloppe pour le volley français à la télé s’élève à environ 250.000 euros, hors LNV TV donc.

Premier match le 18 janvier

Les matchs seront produits par Eurofilm et les images seront proposées gratuitement à Sport en France qui ajoutera au dispositif ses journalistes et commentateurs. Reworld apporte aussi dans la corbeille un plan média sur les titres de presse du groupe, notamment Télé Poche. Le premier match retransmis dans le cadre de cet accord sera Narbonne / Montpellier masculin le 18 janvier. La rencontre sera également diffusée par la chaîne régionale Vià Occitanie car il ne s’agit pas d’un contrat en exclusivité.

Au total, 25 matchs devraient être diffusés sur Sport en France grâce à ce contrat qui devra être renégocié au printemps : 10 pour la saison régulière et 15 en play-off, dont un quart masculin, une demie-finale masculine et féminin, et les deux finales. La Ligue nationale de volley-ball espère que cette exposition l’aidera à trouver des partenaires en particulier pour le naming des deux championnats. La LNV compte aussi développer ses recettes en proposant les images des matchs mais aussi les data aux opérateurs de paris sportifs en ligne.

© SportBusiness.Club Janvier 2020


«Faire venir les Français dans les salles»

«Ce partenariat avec l’Agence nationale du sport est très important car il permet de montrer du volley-ball à la télévision. Mais cette médiatisation va bien au-delà car l’enjeu est également de remplir les salles de sport. Il faut habituer les Français à regarder du sport à la télé mais aussi les habituer à aller voir le sport en vrai. C’est important pour nos athlètes dans la perspective de Paris 2024 où les enceintes sportives seront pleines.»

Roxana Maracineanu, ministre des Sports

L’audience de Sport en France mesurée

Lancée le 28 mai 2019 par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et Média 365 (Reworld), qui en assure la production éditoriale et technique, Sport en France, disponible dans les offres basiques des offres TV des opérateurs ADSL, ne bénéficie pas d’une mesure de son audience. Cela devrait changer. Selon les informations de SportBusiness.Club, la chaîne aurait lancé une enquête ad-hoc avec Médiamétrie. Même si les niveaux d’audience ne seront certainement pas astronomiques, ces chiffres pourront aider les services marketing et commercial de Reworld mais aussi des fédérations sportives toujours à la recherche de nouveaux partenaires. Selon le CNOSF, Sport en France a déjà retransmis 80 sports différents. Une quarantaine d’événements sportifs ont été diffusés en 2019 : la chaîne en prévoit déjà plus d’une centaine cette année.