Les Champs-Elysées en champ de courses

A l’automne prochain, la plus belle avenue du monde se transformera en hippodrome, certainement fin septembre, selon mes informations. Le projet, annoncé au printemps 2017 par l’agence de l’événementiel Ubi Bene, se finalise. Il devrait se concrétiser ces prochains jours, comme l’a rappelé Le Parisien de vendredi 16 février. L’idée est d’installer sur les Champs-Elysées, certainement entre l’avenue George V et le carrefour du Rond-Point, un terrain que pourraient fouler les pur-sangs. Il ne s’agirait pas d’une démonstration mais d’une véritable réunion avec plusieurs courses ouvertes aux paris.

L’objectif est double. D’une part, l’événement permettra au monde des courses hippiques d’aller vers un nouveau public. Il s’agit d’un enjeu majeur pour la filière équine qui cherche à séduire les jeunes et les familles. Autant aller les chercher là où ils sont, donc. D’autre part, l’opération servira de promotion au Prix de l’Arc de Triomphe dont l’édition 2018 se disputera quelques jours plus tard, le 7 octobre. A cette occasion, le championnat du monde de galop fera son retour à l’hippodrome de Longchamp. Par ailleurs, le principal sponsor du Prix de l’Arc de Triomphe, le Qatar, possède son ambassade en haut des Champs Elysées.

Un circuit de courses hippiques en ville

L’événement est initié par France Galop, la Mairie de Paris avec le concours du Comité Champs-Elysées, l’association des commerçants de l’avenue. Il doit également lancer un nouveau circuit de courses hippiques urbaines. Le promoteur est une société anglaise, City Racing dont le but est d’organiser ce type d’épreuves, en Europe, notamment à Londres, mais où la course prévue à Westminster a été annulée. L’Asie devrait aussi avoir ses épreuves hippiques en ville.

Ce n’est pas la première fois que l’on parle de courses de chevaux dans Paris. En 2011 un projet équivalent avait échoué. A l’époque, le parcours devait être tracé entre le Rond-Point et la Place de la Concorde. Le PMU, qui portait le dossier, avait dû renoncer en raison du budget trop élevé. Cette fois, le coté financier semble finalisé. Restent à régler les aspects logistiques et sécuritaires pour voir les Cracks sur les Champs.

Mise à jour (samedi 17 février 2018). Le Parisien, sur son site le 17 février, indique cette annonce est «prématurée», selon le Comité des Champs Elysées : «Les conditions d’organisation de cet événement ne sont pas encore fixées, en particulier avec les autorités». Toutefois, selon mes informations, au contraire, ce projet est en très bonne voie pour se concrétiser.

Mise à jour (jeudi 22 mars 2018). Selon mes informations, l’événement se tiendrait dimanche 30 septembre sur une piste rectiligne de 1.000 mètres en sable partant du Rond-Point et remontant jusqu’à l’Arc de Triomphe.