Les Jeux olympiques, une affaire de familles

En 1996, lors des Jeux d’Atlanta, aux Etats-Unis, un Estanguet monte sur la troisième marche du podium olympique de canoë et s’octroie le bronze. Ce n’est pas Tony, triple médaillé d’or de la discipline [2000, 2004, 2012] et actuel président de Paris 2024. mais son grand frère, Patrice. Les Jeux olympiques se pratiquent aussi en famille. Depuis 1896, et le retour des Jeux de l’histoire moderne, 5.110 familles ont participé à des épreuves olympiques, soit environ 10.500 athlètes.

«On retrouve des membres d’une même famille particulièrement dans trois disciplines : voile, équitation, où l’on peut pratiquer à un haut niveau en étant un peu âgé et du coup favoriser la transmission inter-générations, et l’aviron qui est plus une discipline de tradition familiale,» indique Alain Lunzenfichter, ancien rédacteur en chef adjoint de L’Equipe, aujourd’hui conseiller historique du Musée olympique. Le journaliste aux 25 J.O. s’est plongé dans les archives des Jeux pour dessiner un arbre généalogique géant.

Son document, met en avant des familles emblématiques et beaucoup de fratries. C’est le cas des Petterson, cyclistes suédois. Gosta, Sture, Tomas et Erik, quatre frères âgés entre 21 à 28 ans, ont été médaillés d’argent à Mexico en 1968 sur l’épreuve des 100 kilomètres contre la montre par équipe. Plus récemment, à Rio en 2016, ce sont les sœurs Luik, Leila, Lily et Liina, qui ont fait parler d’elles. Ces triplées estoniennes ont disputé au marathon. La meilleure d’entre-elles, Lily, s’est classée 97e.

Cette noble famille Kelly

Les Tallberg, eux, se sont illustrés de 1912 à 1992. L’histoire olympique de cette famille finlandaise débute avec les frères Bertil et Gunnar, médaillés de bronze en voile classe 8 mètres aux Jeux de Stockholm. Ils furent suivis par leurs fils, Henrik, Johan et Peter [qui fut membre du CIO], puis leurs petits enfants Mathias et Georg-Bertil. Ce dernier décrocha aussi le bronze en voile en 1980 à Moscou… 68 ans après le grand-père.

La plus illustre saga est certainement celle des Kelly. Elle débute avec John, triplement sacré en aviron en 1920 et 1924. Son fils, John Junior a remporté le bronze en 1956 à Melbourne. Le petit fils, lui, a lui disputé cinq Jeux olympiques, en bobsleigh, sous les couleurs de Monaco. Il s’agit du Prince Albert II ! Il En 2010, à Singapour, c’est la nièce du Prince, Pauline Ducruet, qui a participé à l’épreuve du plongeon aux Jeux olympiques de la jeunesse. Sur le Rocher, la tradition perdure.

©️ SportBusiness.Club. Mars 2019