«Les sportives sont de plus en plus sollicitées.»

L’interview du samedi : Béatrice Barbusse. La sociologue et auteure du livre « Du sexisme dans le sport » (édition Anamosa), Prix féminin sport & littérature 2017, est enthousiaste de voir une rencontre du championnat de France de football féminin programmée en première partie de soirée sur Canal+ dans la même case que les affiches de Ligue 1.

Le grand match de dimanche (18 novembre) sur Canal+ sera PSG/OL en D1 féminine. Est-ce une nouvelle étape franchie par le sport féminin ?

Béatrice Barbusse : «Le sport féminin ne cesse de passer des étapes, l’avancée est continuelle. Les étapes, c’est tous les jours qu’elles sont franchies. Maintenant, dimanche soir, ce n’est pas n’importe quel match qui sera diffusé : il s’agit du choc entre les deux plus importantes équipes du championnat de France. La qualité de ce match va montrer ce que valent sportivement les grandes équipes de football féminin. Bien-sûr que cette programmation est importante, en prime-time sur une grande chaîne, c’est un très très bon signe

Béatrice Barbusse

L’Euro de handball féminin en France va suivre. La compétition sera-t-elle aussi un levier de communication pour le sport féminin ?

B.B.: «Oui, bien-sûr, mais à une moindre mesure car le handball n’a pas l’universalité du football. Tous les matchs de l’Euro 2018 seront diffusés par Bein Sports et trois le seront sur TF1. C’est une excellente visibilité qui va participer à l’évolution positive du sport féminin. L’impact sera encore plus important si l’équipe de France remporte ce championnat d’Europe, ce que j’espère beaucoup. Cela laissera un trace indélébile pour le sport féminin

Quel serait le principal bénéfice de ces compétitions : développer la pratique sportive féminine ou l’intérêt média pour le sport féminin ?

B.B.: «Les deux à la fois. L’essentiel c’est de rendre encore plus visible le sport féminin et tout ce qu’il y a autour. Ces événements permettent de mettre en avant nos sportives. Elles peuvent inspirer des jeunes filles. Cela permet aussi de mieux exposer nos cadres, dirigeantes et arbitres. A chaque fois qu’un grand événement de sport féminin est médiatisé cela impacte l’ensemble de l’écosystème sportif dans sa globalité.»

Cet impact est-il confiné au sport ?

B.B.: «Non, car in-fine, ces événements donnent aussi de la visibilité à la place de la femme dans la société. Le sport n’est pas en dehors de la société, il en fait partie. D’ailleurs, les sportives sont sollicitées par d’autres milieux notamment celui de l’entreprise et des affaires. Les entrepreneuses réclament leurs témoignages.»

© SportBusiness.Club. Novembre 2018