Crosscall répond à l’appel de la voile

Voile

La marque française de téléphones Crosscall franchit le pas : partenaire du Tour Voile en 2018, elle s’offre le naming d’un bateau pour la Transat Jacques Vabre qui s’élance du Havre dimanche 27 octobre. Pas n’importe quel voilier, le Class 40 d’Aurélien Ducroz, double champion du monde de ski freeride, qui, malgré son palmarès de montagnard, en sera à troisième participation sur l’épreuve. Ambassadeur de Crosscall quand il est sur ses planches, sur la mer il est associé à Louis Duc.

«Cela fait 4 ou 5 ans que nous communiquons dans un univers montagne autour du trail, du VTT ou du snowboard, explique Benjamin Schweizer, responsable de la communication chez Crosscall. Nous avions la volonté d’aller vers les sports d’eau et l’an passé l’association avec le Tour Voile a été une bonne opportunité.» Les téléphones de la marque sont réputés tout-terrain, étanches et résistants aux chocs. La pratique sportive apparaît donc comme un parfait territoire d’expression, en particulier l’outdoor.

Un projet atypique

«Le retour que nous avons eu de cette première immersion dans la voile était bon, mais il nous a semblé que la course au large était plus proche de l’ADN de la marque», confie Benjamin Schweizer. Quand Crosscall a décidé de ne reconduire son partenariat avec le Tour Voile et Amaury Sport Organisation, leur ambassadeur sur la neige Aurélien Ducroz est venu voir la marque avec son projet Transat Jacques Vabre. «Il nous avait déjà parlé de son envie de Vendée Globe et d’Imoca mais les investissements étaient trop élevés pour nous, poursuit le responsable de Crosscall. Avec un Class 40, les coûts sont plus accessibles, et nous avons été séduits par le co-partenariat avec Chamonix-Mont-Blanc, une marque qui nous correspond bien aussi

Un champion de ski freeride associé à une station alpestre sur un bateau : le projet est atypique. Pas forcément pour Crosscall qui justement vise le public important des plaisanciers. «Les skippers ne nous ont pas attendus pour s’équiper avec nos téléphones, indique Benjamin Schweizer. Arriver dans la voile permet de toucher une nouvelle population et montrer à ces personnes qu’il existe un téléphone étanche capable de leur faciliter la vie à bord d’un bateau

Toutefois, Crosscall ne compte pas s’arrêter sur la qualité technique et la robustesse de ses smartphones pour communiquer. «Avec les histoires que nous racontons, comme celle d’Aurélien Ducroz quand il sera en course, on montre une autre image et un produit qui n’est pas stigmatisant quand on l’utilise au quotidien», assure le responsable. Avec un bateau qui porte son nom sur la Transat Jacques Vabre, la marque ne perdra pas le fil de sa stratégie.

© SportBusiness.Club Octobre 2019


A lire aussi sur Sportune.fr