Les Ultimes privés de café.

Voile

Priés d’aller naviguer ailleurs. Les Ultimes, ces maxi-multicoques F1 des mers, ne disputeront sans doute pas la Transat Jacques-Vabre dont le départ de la 14e édition sera donné dimanche 27 octobre 2019 du Havre. «Nous n’avons prévu que trois classes : lmoca, Class 40 et Multi 50, a indiqué Sylvie Viant, directrice de la course lors de la présentation de l’épreuve au Salon Nautic samedi 8 décembre. La question de la présence des Ultimes ne s’est pas posée car ils ont leur propre programme et à ce jour ils ne nous ont pas contacté.»

Initialement, les bateaux de la classe Ultime devaient effectivement disputer leur propre course autour du monde en solitaire, le Brest Océans. Le départ de cette nouvelle épreuve était prévu le 29 décembre 2019, un mois seulement après celui de la “Jacques-Vabre”. Coup de théâtre, le 5 décembre dernier, le collectif de la classe réunissant les armateurs des maxis indiquait “un report” de la course. Raison évoquée : “les importantes avaries qui ont touché les trimarans lors de la Route du Rhum”.

Sur les six bateaux engagés dans la course deux ont chavirés, dont Banque Populaire totalement détruit, et trois autres ont subi des dommages. François Gabart sur Macif a perdu un foil… et la course pour 7 minutes. Dans ces conditions difficile d’envisager un tour du monde en solitaire en toute sécurité. Du coup, les maxi-multicoques, réparés, pourraient être tentés par la Transat Jacques-Vabre.

Trop d’ombre pour les autres bateaux ?

«C’est probable qu’il nous interrogent, mais nous avons calibré la course pour trois classes et à ce jour la question ne se pose pas, tranche Gildas Gautier, délégué général de l’association Transat Jacques-Vabre. Les problématiques pour accueillir une nouvelle classe sont nombreuses.» D’autant que ces engins exceptionnels mesurant de plus de 30 mètres ne sont pas faciles à stationner dans un port.

Au-delà des considérations matériels, les Ultimes ne sont pas forcément les bienvenus sur la Transat Jacques-Vabre pour une autre raison : leur présence, même à seulement deux ou trois bateaux, éclipserait le reste de la flotte. Une situation que ne veulent absolument vivre les autres marins engagés, notamment ceux de la classe Imoca, dont une grande partie a déjà du mal à mettre en avant leurs sponsors.

«La Transat Jacques-Vabre existe depuis 26 ans, avec plus ou moins de classes au départ, confie Gildas Gautier. Par ailleurs, nous n’avons pas envie de frustrer les skippers des classes déjà engagées.» La Transat Jacques-Vabre se prépare à une édition sans Ultimes. Sauf vent contraire.

© SportBusiness.Club. Décembre 2018.

Mise à jour (mercredi 12 décembre 2018).  Le Figaro rapporte que les membres de la classe Imoca ont voté à l’unanimité contre l’ouverture de la prochaine Transat Jacques Vabre aux Ultimes.


La Transat Jacques-Vabre 2019

  • 14e édition.
  • Départ : dimanche 27 octobre 2019, du Havre.
    • Ouverture du Village : vendredi 18 octobre 2019.
  • Arrivée à Salvador de Bahia (Brésil)
  • Distance : 4 350 milles marins (8 053 kilomètres)
  • Equipages en duos
    • Imoca (monocoque 60 pieds) : inscription 12 000 €
    • Class 40 (monocoque 40 pieds) : inscription 5 000 €
    • Multi 50 (multicoque 50 pieds) : inscription 6 000 €

Retombées de la Transat Jacques-Vabre 2017

  • Impact économique sur l’agglomération havraise : 7,6 millions d’euros*.
  • Notoriété* : 83%
    • vs Tour de France 2016 : 97%
    • vs Championnat du monde de handball 2017 : 78%
  • Intérêt* : 30%
    • vs Tour de France 2016 : 35%
    • vs Championnat du monde de handball 2017 : 54%
  • Retombées médias : 7 709 articles ou sujets.
    • Internet 50%, Presse 27%, Radio 15%, TV 8%.
    • Équivalent publicitaire : 39 M€
      • Editions précédentes
        • 2009 : 14 M€
        • 2011: 28 M€
        • 2013 : 39 M€,
        • 2015 : 43 M€
    • TV : 33 heures de retransmission.
      • Départ sur France 3 : 830 000 téléspectateurs, 5,5% de part d’audience.
    • Radio : 23 heures de retransmission.
    • Internet : 2,6 millions de visites sur le site.
      • Visiteurs uniques : 697 330.
      • Cartographie ; 2,8 millions de visites.
  • Village de la course : 480 000 visiteurs, 44 000 mètres carrés.
  • Club entreprise : 80 sociétés, 12 000 prestations hospitalités vendues.
  • Journalistes accrédités : 300 (30 à l’arrivée).

* Etude MKTG réalisée pour la Transat Jacques-Vabre