Neymar, le prince du Brésil

Qui se cache derrière l’homme qui valait 222 millions d’euros ? Dans « Neymar, le prince du Brésil » (Editions Solar), Eric Frosio, correspondant au Brésil pour l’Equipe, France Football et Canal+, retrace le parcours du gamin de Praia Grande qui a débuté sa carrière à 5 ans au Clube de Regatas Tumiaru en Futsal et prenait la cour intérieure de la maison familiale pour le stade Maracana.

Le journaliste décrit le parcours du jeune prodige, sorti indemne d’un accident de la route alors qu’il était nourrisson, en 32 chapitres et autant de témoignages de proches, d’anciens coéquipiers de Neymar da Silva Santos Júnior ou des dirigeants ayant côtoyé le jeune prodige. C’est le cas d’Armênio Neto, ancien directeur marketing de Santos, son premier club professionnel : il raconte le contexte de la signature du premier contrat de sponsoring du footballeur, c’était avec Red Bull.

Quand nous avons monté le « projet Neymar » et que nous l’avons présenté à son père, il n’y croyait pas trop. Il m’a dit : « Mais vous y croyez vraiment ? Vous pensez vraiment que mon fils va devenir tout ça ? ». Il doutait de la dimension mondiale de son fils mais son grand mérite a été de nous croire capables de parvenir à le hisser tout là-haut. Il fallait pense comme si le joueur était une entreprise. C’était complètement nouveau au Brésil.  On n’a pas inventé la roue, mais on a changé les mentalités. On a monté une structure autour de Neymar Junior, on a développé la marque et on a récolté les fruits avec les sponsors. (…) Juste avant la polémique entre Neymar et son coach, Dorival Junior, On discutait avec trois gros sponsors. On était sur le point de signer avec les trois mais deux se sont désistés. Le troisième, c’était Red Bull. Ils n’avaient jamais sponsorisé un joueur de foot. (…). Pendant la réunion, j’ai ouvert ma tablette et je leur ai montré le festival de buts inscrits contre Guarani. Les gars se sont dit : « Ah oui, ce gosse est radical. Il n’est pas comme les autres ». C’est comme ça que Red Bull est entré. Après, ils ont tous suivi.


Neymar, le prince du Brésil. Editions Solar. Parution le 3 mai 2018. 336 pages. 14,90 euros. Préface de Thiago Silva, capitaine du Paris Saint-Germain.