Le nouveau Logis du Tour de France

Sponsoring

Première pour Logis sur le Tour de France. La chaîne hôtelière, réunissant des entrepreneurs indépendants (ex Logis de France) est devenue fournisseur officiel de la Grande Boucle pour trois ans, jusqu’en 2021. «Nous sommes là un peu par hasard, explique Karim Soleilhavoup, directeur général de Logis. Les équipes commerciales d’Amaury Sport Organisation sont venues nous voir en nous précisant qu’ils n’avaient plus d’hébergeur officiel [après le non renouvellement d’Accor Hotels]. Pour eux, Logis était une belle marque représentant bien les territoires et le terroir, partout où est le Tour.»

Les dirigeants du réseau trouvent rapidement leur intérêt dans ce possible partenariat. «Au total, 413 Logis sont situés à moins de 50 kilomètres du parcours du Tour de France, poursuit Karim Soleilhavoup. Et les coureurs vont passer exactement devant 43 établissements durant l’épreuve.» La fédération du réseau est le premier objectif de la collaboration de la marque avec le Tour. «Ensuite, c’est la notoriété et l’image, poursuit le directeur général. Historiquement nous faisons des spots publicitaires pour la télé ou du parrainage d’émissions et de séries américaines : franchement, cela ne nous correspondait pas

La clientèle des cyclistes

Les retombées de cet accord pourraient être directement vérifiées sur les réservations de chambres, notamment auprès de la cible des cyclistes. Logis a ainsi créé un label “Logis Vélo” disponible dans 600 hôtels. «Cela signifie un local sécurisé pour stocker son vélo la nuit, un endroit avec une trousse à outils pour faire les réparations et le nettoyer, par exemple, détaille Karim Soleilhavoup. Comme nous n’avons que des chefs, un petit-déjeuner particulier ou un pique-nique spécifique peuvent être commandés. On adapte la restauration.»

Le cyclisme pourrait être la nouvelle pierre angulaire des activités de Logis. La marque qui a par ailleurs noué un partenariat avec la Fédération française de cyclisme (FFC), espère attirer cette clientèle. «Il y a plus de 100 000 licenciés en France, et c’est aussi du business à développer, assure le directeur général. Nous voulons aussi proposer aux équipes, aux clubs sportifs, fédérations régionales ou départementales, d’organiser leurs séminaires, dans nos établissements.» En bon élève, Amaury Sport Organisation, l’organisateur du Tour, en a déjà profité.

©️ SportBusiness.Club. Juillet 2019
Avec Sportune.fr