Les acteurs du sport pèsent 90 milliards d’euros

Economie du sport

Les acteurs économiques directs du sport sont des poids lourds comme le révèle la première édition de l’Observatoire de l’économie du Sport en France. L’étude publiée ce vendredi par le Groupe BPCE, indique que, d’une part, les 112.000 entreprises liées directement au secteur auraient, en 2018, généré un chiffre d’affaires global de 77,7 milliards d’euros. D’autre part, le cumul des budgets des 360.000 associations sportives s’élèverait à 13,1 milliards. Au total, entreprises et associations rassemblent 448.000 emplois pour un volume d’activité de 90,8 milliards d’euros. La filière serait plus importante que celles de la culture ou du luxe, selon les initiateurs de l’observatoire.

«Le sport est une réelle activité économique créatrice de richesse et d’emploi, affirme Jean-Yves Forel, directeur général du Groupe BPCE en charge du projet Paris 2024. Cet outil permet d’avoir une meilleure visibilité à date sur ce secteur et de mieux appréhender son évolution.» Partenaire premium de Paris 2024, le groupe bancaire (Banque Populaire, Caisse d’Epargne, Natixis…), souhaite devenir la banque de référence dans l’univers du sport.

Un filière qui émerge

«Jusqu’alors, les études étaient là pour observer les sources de financement du sport, que ce soit des subventions publiques ou des ressources privées, explique Alain Tourdjman, directeur des études économiques et prospectives chez BPCE. Au contraire, cet observatoire s’intéresse aux acteurs économiques et à leurs activités. On s’aperçoit qu’il s’agit d’une filière qui émerge, qui a d’ores et déjà une taille significative et qui est porteuse d’un potentiel. Ce n’est pas un secteur qui capte de la subvention

Toutes les dimensions du sport sont prises en compte : de la pratique libre et autonome jusqu’à l’univers professionnel en passant par les structures privées, comme les centres de fitness, et les clubs ou associations sportives. Les volumes financiers engagés par les entreprises dans le sponsoring, les droits audiovisuels, ou par les collectivités territoriales pour la pratique, ne sont pas pris en compte.

Concernant les associations sportives, sur les 360.000 recensées, c’est-à-dire en moyenne 10 par commune, seules 40.000 génèrent réellement de la valeur : 8,5 milliards d’euros au total, soit les deux-tiers du total. Elles emploient 115.000 salariés. Dans leur ensemble, les associations sportives constituent leur budget à 70% grâce à leurs adhérents. Seuls 22% provient de ressources publiques, contre 45% pour l’ensemble des associations.

Beaucoup de micro-entreprises

Ce phénomène de concentration est également observé aux sein des entreprises privées liées au sport. Sur l’ensemble des sociétés répertoriées par l’observatoire, les 200 premières réalisent 44 milliards d’euro de chiffre d’affaires, soit près de 60% du total des 112.000 entreprises. D’ailleurs, la majorité des structures (75%) sont soit des micro-entreprises, soit des entreprises individuelles.

Enfin, dans leur ensemble (90%), les acteurs du sport considèrent que la perspective des Jeux olympiques de Paris 2024 est une bonne chose. pourtant, seuls 15% affirment chercher s’impliquer dès maintenant dans les jeux. «Derrière eux, 35% indiquent aussi qu’il vont s’engager, mais plus tard, commente Alain Tourdjman. La majorité, 42%, ont, eux, un esprit positif mais ils restent sceptiques sur les retombées directes dont ils pourraient bénéficier. C’est cette cible qu’il faudra convaincre.»

© SportBusiness.Club Février 2020


Les chiffres clés

L’univers associatif

  • 360.000 associations sportives, soit 24% du total des associations en France.
    • 200.000 sont actives
    • 40.000 ont au moins un emploi.
      Elles représentent 8,5 milliards d’euros de budget
  • Budget total : 13,1 milliards d’euros
    • 70% du budget provient des adhérents
    • 22% du budget provient des subventions publiques
    • 8% du budget provient du mécénat
  • 115.000 emplois
  • 11% des associations sportives ont au moins un emploi.
  • 364.000 bénévoles
    • 62% ont moins de 100 adhérents

L’univers des entreprises

  • 112.000 entreprises du sport
    • 19.000 entreprises dont l’activité est quasi exclusivement associée au sport.
    • 93.000 entreprises dont le champ principal d’activité est le sport
  • Chiffre d’affaires généré : 77,7 milliards d’euros
    • 44 milliards générés par les 200 premières entreprises
  • 333.000 emplois, soit 2,2% des effectifs du secteur marchand.
  • 24% des entreprises du sports ont au moins un emploi
  • 85.000 entreprises du sport sont sans salarié
    • 42.000 micro-entreprises
    • 23.000 entreprises individuelles
    • 20.000 sociétés
  • Profil des chefs d’entreprises du sport
    • Hommes à 66%
    • 18-34 ans : 18% / 35-49 ans : 37% / Plus de 50 ans : 45%
    • 95% pratiquent un sport
    • 71% considèrent la pratique sportive comme un critère important de recrutement
    • 41% pratiquent le mécénat sportif

Source : Observatoire de l’économie du sport en France