Sport additionnels : Paris 2024 a séduit le CIO

Thomas Bach, président du CIO, à une commission exécutive.

Les quatre sports additionnels proposés par Paris 2024 ont reçu le blanc-seing du Comité international olympique (CIO). Une «acceptation provisoire». La formule a été prononcée par le président du CIO, Thomas Bach. En clair, la route des JO 2024 est ouverte pour le surf, l’escalade, le roller-skate et le breakdance. Réunie à Lausanne, la commission exécutive du mouvement olympique a officiellement donné son accord sur le choix des quatre disciplines proposées par les dirigeants du Comité d’organisation (COJO) parisien. Ces derniers avaient spécialement fait le déplacement en Suisse ce mercredi 27 mars.

Pour autant, cela ne signifie pas que le quatuor sera obligatoirement aux Jeux de Paris dans un peu plus de cinq ans. Avant, il faut que les membres du CIO acceptent cette proposition : ce sera fin juin lors d’une session de l’instance. L’accord final, lui, sera pris en décembre 2020 lors d’une nouvelle commission exécutive qui inscrira dans le marbre le programme olympique de Paris 2024. «D’ici là, nous allons mettre en place un programme de surveillance pour ces quatre sports, a indiqué Thomas Bach. Nous vérifierons leur niveau sportif et leur mode de gouvernance, ainsi que la qualité de l’organisation des compétitions et de l’arbitrage.»

«Trouver les meilleurs formats.»

Durant la réunion de la commission exécutive, qui s’est tenue du 26 au 28 mars, le président du CIO a également insisté sur l’ouverture des Jeux au plus grand nombre. L’idée de Paris 2024 d’organiser une épreuve populaire sur le parcours du marathon olympique l’aurait ainsi beaucoup séduit. «Les gens doivent bouger et l’on doit amener le sport à eux afin d’augmenter la pratique», a déclaré Thomas Bach. Un projet «positif», selon le patron du CIO qui voit même plus grand : «Ce serait encore mieux si cela commençait même avant les Jeux», a-t-il lancé.

«Ils ont été très intéressés par le concept des épreuves de masse que l’on a proposé, a confirmé Tony Estanguet, président de Paris 2024. Maintenant, il va falloir trouver les meilleurs formats. Nous allons travailler avec les fédérations internationales dans ce sens, mais également à propos des sports connectés.» C’est dans ce but que les dirigeants du COJO se rendront en Australie du 5 au 10 mai au colloque Sport Accor où se retrouvent toutes les fédérations internationales.

Toutes ces opportunités passionnent a priori beaucoup le CIO. «Les débats ont été très actifs à ces sujets, mais nous avons là des possibilités pour relier le mouvement olympique aux générations montantes,» a affirmé Thomas Bach très enthousiaste également à l’idée de voir se multiplier des épreuves mixtes. «Certaines fédérations hésitent encore à mettre en place ce types d’épreuves, regrette le président du CIO. Mais, elles vont suivre le mouvement car ces compétitions rencontrent un grand succès et c’est aussi un excellent moyen de promotion du sport féminin.» Paris 2024 sera mixte, connecté, ouvert à tous et on y breakera Place de la Concorde. Tout un programme.

©️ SportBusiness.Club. Mars 2019.