Paris 2024 passe sa visite de routine

Les membres du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojo) de Paris 2024 reçoivent la Commission de coordination du Comité international olympique (CIO) ce lundi 8 et mardi 9 avril. Il s’agit de la 3e “revue de projet”, une visite régulière pour Pierre-Olivier Beckers, le président de cette commission. En décembre dernier, lors de la précédente revue de projet, le Belge, membre du CIO et président de son comité national olympique, préférait évoquer une «réunion des partenaires d’organisation» et avait, à l’époque, indiqué que «Paris 2024 était dans les clous.»

Tout ce petit monde se retrouve au Bois de Vincennes, dans les locaux de l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) pour deux jours de travaux et d’échanges. Il s’agit de faire le point sur l’avancement des travaux de construction des Jeux de Paris. «Nous allons certainement reparler des sports additionnels que nous proposons car il ne s’agit pas des mêmes personnes que celles que nous avons vu il y a dix jours à Lausanne lors de la réunion de la commission exécutive,» confie-t-on chez Paris 2024.

Deux fronts lors de la Journée olympique

Au programme, seront également évoqués l’étude présentée jeudi 4 avril et annonçant 150.000 emplois générés directement par les Jeux, ainsi que les prochains lancements des grands chantiers, notamment celui du Village olympique dont la capacité globale pourrait être revue à la baisse. Les questions marketing devraient aussi être évoquées : l’arrivée prochaine d’un ou deux nouveaux partenaires nationaux est dans l’air. A ce jour, il n’y a que BPCE.

D’ici l’été, l’agenda de Paris 2024 va s’accélérer : du 13 au 15 avril une délégation se rendra à Lausanne en Suisse au Forum international des athlètes, une autre voyagera du 5 au 10 mai en Australie au colloque Sport Accord où se retrouvent toutes les fédérations internationales, retour ensuite à Paris les 11 et 12 juin pour la 4e revue de projet, puis nouveaux déplacements à Lausanne les 19 et 20 juin pour une commission exécutive et les 24 et 26 juin pour la session du CIO où il sera question des sports additionnels.

Entre-temps, le 23 juin, le Cojo se séparera en deux : une partie sera à Lausanne, encore, pour l’inauguration du nouveau siège du CIO, et une seconde restera à Paris afin de célébrer la Journée olympique. Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et le Ministère des sport, avec sa Fête du sport [organisée à part en septembre l’an passé], seront d’ailleurs associés à l’événement.

© SportBusiness.Club. Avril 2019